Qvt

Prev & Care lève un million d’euros pour soulager les salariés aidants

Par Philippe Guerrier | le | Bien-être au travail

Prev & Care exploite une plateforme d’assistance destinés aux salariés qui doivent aider des proches fragiles. Le financement servira à monter en puissance sur un marché en croissance.

Guillaume Staub, président et cofondateur de Prev & Care : comment soutenir les salariés aidants ? - ©   D.R.
Guillaume Staub, président et cofondateur de Prev & Care : comment soutenir les salariés aidants ? - ©   D.R.

Comment accompagner les salariés en situation d’aidants familiaux ? Il n’est pas toujours évident de combiner ses activités professionnelles avec la nécessité de s’occuper de ses proches qui ont besoin de soutien (personnes âgées, malades ou handicapées). En France, il s’agirait d’une population de 11 millions en situation de dépendance.

Créée en 2017, Prev & Care a investi l’angle de marché du care management qui va prendre de l’importance au regard de la tendance démographique de la population française qui vieillit. Selon la Direction interministérielle de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), cette situation va concerner un actif sur quatre d’ici 2030.

« Nous voulons faire gagner du temps aux salariés aidants face à la gestion des dossiers relatifs à l’accompagnement de leurs proches qui sont chronophages et parfois complexes », évoque Guillaume Staub, président et cofondateur de Prev & Care*.

Un premier financement pour accélérer

La société dédié au care management vient de réaliser une première levée de fonds d’un million d’euros auprès d’un family office et du fonds de capital-investissement 123 Investment Managers.

Ce financement servira à renforcer l’effectif de « care managers » (5 personnes en l’état actuel), dotés d’une mission de tiers de confiance en charge de :

  • monter le dossier multidimensionnel du salarié aidant;
  • de le libérer des tâches administratives inhérentes à ce statut;
  • de suivre le parcours de soin du proche fragile.

Les utilisateurs ont accès à une offre de services rendus par Prev & Care dans le domaine des services familiaux et à la personne, notamment :

  • un accès à la plateforme Prev & Care ;
  • des services d’assistance et de conciergerie ;
  • l’organisation d’ateliers sur des thématiques médico-sociales et de bien-être.

Avec une commercialisation qui a vraiment démarré à partir de 2019, le service Prev & Care s’appuie sur une équipe de cinq personnes autour d’une plateforme numérique pour :

  • le suivi personnalisé des dossiers ;
  • un support téléphonique ;
  • un catalogue regroupant un millier de prestataires thématiques d’assistance susceptibles d’intervenir en sous-traitance (maintien à domicile, télé-assistance, partages de repas…).

Des packs d’intervention de care management

Nous venons de signer avec un groupe du CAC 40.

« Nous sommes présents dans une dizaine d’entreprises et nous avons signé un accord important avec une mutuelle », explique Guillaume Staub. « C’est un sujet dont on parle de plus en plus en entreprise. La problématique des aidants familiaux est abordée dans le cadre des négociations annuelles avec les partenaires sociaux. »

« Nous échangeons essentiellement avec les services RH en entreprise, parfois sous des angles de QVT et d’inclusion. Notre clientèle comporte à la fois des TPE d’une dizaine de salariés et des grandes sociétés qui frôlent les 10 000 collaborateurs. Nous venons de signer avec un groupe du CAC 40 qui dispose d’un effectif de 45 000 collaborateurs et que nous avons gagné par appel d’offres », évoque Guillaume Staub. « Nous devons encore évangéliser notre approche auprès des CSE. »

En 2020, la plateforme Prev & Care a couvert 21 000 salariés. En guise de prévision sur 2021, Prev & Care change de dimension avec 192 000 salariés concernés. D’où la nécessité de faire appel à des investisseurs pour soutenir la mise à l’échelle, qui passe par le recrutement d’une dizaine de care managers supplémentaires.

En l’état actuel, Prev & Care aborde le marché en sensibilisant les entreprises sous un angle BtoBtoC c’est-à-dire que les entreprises souscrivent pour offrir le service Prev & Care à ses salariés puis les prestations assurées au nom des proches fragiles sont facturées à l’entourage familial.

Pour appliquer ce modèle économique qui repose sur la signature de contrats cadres signés avec les entreprises clientes, Prev & Care a établi une gamme de packs d’intervention avec un système de consommation de « jeton » par intervention initiée (une première mise en relation entre un salarié aidant et un care manager est égale à un jeton par exemple).

Du côté des prestataires partenaires référencés dans le catalogue Prev&Care, des accords commerciaux sont signés et ils intègrent parfois des clauses de commissionnement comme apporteur d’affaires.

Données : étanchéité entre DRH et salarié

Pour des raisons de protection entre vie personnelle et professionnelle, le dispositif est censé garantir l’anonymat des salariés vis-à-vis des DRH qui souhaitent souscrire au service Prev & Care.

« Les DRH ne disposent pas des noms des salariés qui ouvrent des espaces personnels chez nous ou qui contactent un care manager. En revanche, nous lui transmettons des indicateurs de performance du service Prev & Care chaque trimestre », assure Guillaume Staub.

Dans ses développements, Prev & Care envisage de toucher en mode BtoC d’autres catégories de cibles comme les travailleurs indépendants ou directement les familles.

Amélis, une belle réussite déjà avant Prev & Care

La société a été cofondée en 2017 par Guillaume Staub, Matthieu Requenna et Amaury de La SerreBérangère Penaud figurait aussi dans la configuration initiale mais elle a quitté la société courant 2020.

A son crédit, Guillaume Staub dispose d’une belle réussite. En 2002, il a cofondé Amélis, une entreprise de services d’aide au maintien à domicile à destination des seniors.

En 2013, l’activité intégrant quatre agences en France et 250 collaborateurs (dont 230 auxiliaires de vie) a été revendue au groupe Sodexo puis intégrée dans la division « services aux particuliers et à domicile », qui pèse maintenant un milliard d’euros de chiffre d’affaires.

Guillaume Staub est resté jusqu’en 2016 pour assurer le relais, l’intégration et le développement au sein du groupe Sodexo avant de lancer Prev & Care en mode auto-financement.

Transférer cet article à un(e) ami(e)