Recrutement
&
talents

Des forums virtuels pour recruter : le nouvel allié de HelloWork s’appelle Seekube

Par Philippe Guerrier | le | Site emploi spécialisé

HelloWork a acquis Seekube qui a développé une plateforme pour monter des forums virtuels étudiants - entreprises. Les points de vue croisés des 3 principaux managers.

HelloWork acquiert Seekube : signe d’un renforcement de l’offre Event - © D.R.
HelloWork acquiert Seekube : signe d’un renforcement de l’offre Event - © D.R.

HelloWork, un des principaux acteurs digitaux qui compte dans les secteurs de l’emploi (son porte-drapeau étant le job board Regionsjob.com), du recrutement (Cadreo.com) et de la formation (MaFormation.fr), a trouvé un allié pour l’organisation de forums virtuels dans ses domaines de prédilection.

Il vient de boucler le rachat de Seekube, cofondée en 2014 par :

  • Paul Cassarino ;
  • Niels Mayrargue ;
  • Benjamin Barnathan.

Cette société a développé une plateforme technologique dédiée aux forums virtuels de recrutement (plus de 200 000 jeunes et 10 000 entreprises inscrites dans sa base de données).

En 2020, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 2,5 millions d’euros (+75 % en un an). Au-delà d’un financement initial par business angels pour ériger sa plateforme, Seekube a réussi à auto-financer son développement.

« Poursuivre le développement de cette innovation d’usage »

« Nos premières marques d’intérêt remontent à septembre 2019, c’est à dire bien avant la crise sanitaire Covid-19 », commente Jérôme Armbruster, Président de HelloWork. « Il manquait une offre pour l’organisation de forums digitaux. C’est pourquoi nous avons réalisé ce rapprochement avec Seekube qui a des activités très complémentaires aux nôtres. »

HelloWork renforce son activité de mise en relation entre les étudiants et leurs futurs employeurs avec cette société parisienne qui a organisé plus de 300 évènements en 2020 dont 200 forums écoles réunissant 180 000 candidats.

« L’objectif est de donner à Seekube les moyens de poursuivre son développement sur cette innovation d’usage et de répondre aux besoins de ses clients mais aussi de ceux d’HelloWork », évoque Jérôme Armbruster.

En 2021, une dizaine de recrutements sont prévus côté Seekube face à 30 à 40 recrutements en cours côté HelloWork.

« Seekube avec son effectif de trente personnes restera indépendante en tant que société, mais son équipe va travailler avec HelloWork », précise David Beaurepaire, Directeur Délégué de HelloWork.

« Potentiellement, il existe des réponses communes à établir avec notre activité SmartForum. »

« Par exemple, notre plateforme qui rapproche les collectivités des entreprises pourra organiser un forum emploi sur une semaine précise. Nous sommes aussi intéressés par la plateforme technique de Seekube pour organiser des événements et par son déploiement en marque blanche. »

Avec cette acquisition, HelloWork complète son offre événementielle RH (HelloWork Event) mise à disposition des écoles et des organismes de formation clients de HelloWork EdTech (MaFormation & Diplomeo). Une manière de stimuler la relance des activités après une année 2020 marquée par la crise.

Des passerelles seront érigées avec l’offre HR Tech du groupe, représentée par des services comme CV Catcher (logiciel RH de captation de CV) et Holeest (recrutement programmatique).

Forums digitaux : un ancrage post-Covid

« A travers Seekube qui a pris position sur l’organisation d'événements orientés recrutements (300 en 2020, 400 escomptés en 2021), nous percevons de belles synergies avec HelloWork. Nous sommes en mesure de déployer notre solution pour le compte d'écoles, de collectivités territoriales et d’entreprises », évoque pour sa part Paul Cassarino, CEO et cofondateur de Seekube.

Celui-ci reste prudent sur les tendances pour monter des forums, alors que la crise Covid-19 demeure prégnante. 

« Sur le premier semestre 2021, nous resterons sur l’organisation d'événements full digital. Pour la deuxième partie de l’année, si le contexte sanitaire le permet, nous serons davantage sur des formats hybrides (mi-présentiel, mi-distanciel) », commente-t-il.

« Au-delà du contexte Coronavirus, il existe des tendances de fonds qui rendent le digital pertinent dans le cadre d'événementiels. Par exemple, du côté des écoles, les candidats ne sont pas forcément présents physiquement sur les campus quand ils recherchent un stage ou un emploi dans une entreprise. A l’inverse, des TPE-PME n’ont pas toujours les capacités de se déplacer à chaque événement organisé par une école en région. »

Sur les trois prochaines années, Seekube compte accompagner plus d’1 million de jeunes dans leur orientation et insertion en France et à l’international.

L’activité dynamique de Seekube en 2020

• 200 forums virtuels dédiés à l’emploi des étudiants et jeunes diplômés avec notamment des écoles et universités comme Sciences Po, Skema, Audencia, l’ESTP, CentraleSupelec, EPITA ou l’Université Paris Dauphine ;
• 50 forums virtuels dédiés à une entreprise (Bouygues Construction, Roche, Parfums Christian Dior) ou à des acteurs de l’emploi (OPCO Atlas, Business France…) ;
• 20 forums sur des thématiques spécifiques (femmes ingénieur, alternance, métiers de la data, cybersécurité …) pour aider les entreprises à recruter sur ces métiers en tension.

Photo d’illustration : de gauche à droite : Paul Cassarino (Seekube), Jérôme Armbruster (HelloWork), Nicolas Trimoulet (Seekube), Laetitia Fall (Seekube), Julien Reynaud (Seekube), David Beaurepaire (HelloWork).

Transférer cet article à un(e) ami(e)