Recrutement
&
talents

Emploi cybersécurité : Cyberjobs veut animer une communauté active d’experts

Par Philippe Guerrier | le | Site emploi spécialisé

La plateforme d’offres d’emploi et de formations Cyberjobs dédiée à la sécurité informatique a levé 900 000 euros sur un marché en plein essor en France et au-delà. Le point avec le cofondateur David Berenfus.

Le trio fondateur de Cyberjobs (Ritchy Cohen, David Benrenfus, et Israël Cohen) lève des fonds - © D.R.
Le trio fondateur de Cyberjobs (Ritchy Cohen, David Benrenfus, et Israël Cohen) lève des fonds - © D.R.

Le recrutement dans la cybersécurité demeure sous tension : la demande d’experts est forte mais il manque les compétences sur la trentaine de métiers recensés dans le secteur.

Cyberjobs propose de jouer les intermédiaires entre les candidats et les recruteurs avec son site d’emploi spécialisé dans ce domaine.

Créée en janvier 2020 par Ritchy Cohen, David Berenfus, et Israël Cohen, la société éditrice du job board spécial cyber a obtenu le soutien de l’incubateur Normandie Incubation.

Cyberjobs a réalisé une première levée de fonds de 900 000 euros en juin 2022 auprès du Club des Prophètes (un cercle d’entrepreneurs-investisseurs dans des start-ups qui a notamment pris position dans Bloomin) avec deux business angels membres qui se démarquent :

  • Jean-Stéphane Arcis, cofondateur de Talentsoft (fournisseur de solutions HCM dans le cloud, cédé à Cegid),
  • Marc Hoellinger, ex-Directeur commercial pour LVMH (Dom Perignon, Moët & Chandon, Mercier) et expert des marques.

« Nous nous concentrons dans le domaine cyber car l’objectif est de développer une communauté spécialisée et active. La levée de fonds permet d’avancer sur trois volets :

  • technique : nous améliorons en continu la plateforme en termes d’expérience utilisateur et les fonctionnalités existantes et nous développons aussi de nouveaux outils notamment dédié au matching de CV,
  • recrutement. L’équipe est composée d’une quinzaine de personnes actuellement.
  • communication et marketing », évoque David Berenfus.

400 à 500 nouveaux postes par mois

La base de données de Cyberjobs comporte :

• 10 000 profils de candidats,
• 8000 offres d’emplois cyber émanant de 130 entreprises avec régulièrement une offre fraîche de 400 à 500 postes par mois.

Sachant qu’il existe un volume global de 15 000 offres disponibles sur le marché selon un récent pointage de l’ANSSI (Agence nationale de sécurité informatique).

Le modèle économique est classique :

  • gratuit pour les candidats,
  • payant du côté des entreprises avec un système d’abonnement dont le tarif varie en fonction du nombre d’offres déposées et du nombre de CV consultés. Une offre spéciale marque employeur a également été mis en place pour mieux communiquer sur la plateforme.

« En septembre, on lance un volet pour attirer les candidats vers les formations et les centres de formation spécial cyber. On en recense entre 100 et 130 en France », précise David Berenfus.

Regards vers le Québec

L’équipe de Cyberjobs commence aussi à regarder les possibles points d’ancrage à l’international avec une perspective d’ouvrir un premier bureau à Montréal, en lien avec la première déclinaison du Forum International de la Cybersécurité (FIC) en Amérique du Nord prévue entre le 1er et 2 novembre dans la principale ville du Québec.

En terme de résultats financiers, l’objectif est « d’au moins » doubler le revenu mensuel récurrent en passant de 25 000 euros à 50 000 euros par mois à partir de janvier 2023.

La concurrence se situe au niveau des moteurs d’emplois plus généralistes comme Indeed ou spécialisés comme l’APEC pour les cadres.

Initialement, à partir de septembre 2014, les instigateurs de Cyberjobs avaient démarré via la société Eden Forums une activité d’organisation de forums physiques de recrutement dans la data, la cybersécurité et le DevOps. Elle se poursuit toujours en parallèle.

Un besoin croissant de recrutement dans la cyber

Selon un focus du magazine corporate du groupe télécoms Orange de mai 2022,

• plus de 2,5 millions de postes sont actuellement vacants dans le domaine de la cybersécurité dans le monde, dont 350 000 en Europe,
• En France, les besoins du secteur pourraient doubler pour atteindre 75 000 postes à horizon 2025.

Transférer cet article à un(e) ami(e)