Sirh

Hubert Cotté, Workday : «  La crise Covid-19 accélère la transformation de la fonction RH »

Par Philippe Guerrier | le | Core rh

Le directeur général France de Workday évoque ses priorités après sa nomination survenue en février 2021 et évoque l’intégration de Peakon, spécialisé dans l'évaluation de l’engagement collaborateur.

Hubert Cotté, directeur général France de Workday - © Arnaud Provent www.apnext.fr
Hubert Cotté, directeur général France de Workday - © Arnaud Provent www.apnext.fr

(update 22/07/2021) « La France fait partie des marchés prioritaires au sein de la zone EMEA dans la stratégie internationale de Workday », déclare Hubert Cotté, directeur général France de Workday, qui a pris cette fonction début février.

L'éditeur américain exploite une catalogue de solutions RH & finance diversifiées dans le cloud :

  • paie ,
  • planification,
  • achats,
  • gestion des notes de frais, 
  • analyse de données.

La digitalisation des fonctions RH et DAF profitent à Workday

Workday traverse la crise Covid-19 en affichant de bonnes performances financières.

Au cours de son exercice fiscal 2021 (du 1er février 2020 au 31 janvier 2021), son chiffre d’affaires s’est élevé à 4,32 milliards de dollars (+19 %).

Workday et ses partenaires internationaux ont réalisé plus de 1800 déploiements auprès de clients internationaux comme :

Alight Solutions (analyse performance RH) ;
Flinders University (université publique australienne),
GE (énergie, santé, aéronautique),
Hong Kong Broadband Network (opérateur télécoms),
John Lewis Partnership (distribution),
Nebraska Medicine (santé),
Prisma Health (santé).

Quelles priorités avez-vous fixées avec votre arrivée à la direction de Workday France ?

Sur la partie “produit”, nous allons nous appuyer sur la stratégie globale de Workday, qui vise à proposer des produits alternatifs face aux traditionnels ERP. Ce que nous appelons de notre part Enterprise Management Cloud.

Notre plateforme s’appuie sur trois grands leviers :

  • la planification des ressources de l’entreprise (financière, RH et technologique) ;
  • le modèle d’exécution opérationnelle à travers la RH ;
  • l’analyse de données étendue.

Le niveau de recrutement au sein du groupe Workday est massif (+20 %) pour assurer la croissance et atteindre l’objectif de 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires d’ici 2025. La France fait partie des marchés prioritaires au sein de la zone EMEA dans la stratégie internationale.

Nous allons garder notre empreinte dans le domaine historique RH mais nous allons aussi accélérer la pénétration dans les domaines financiers et de la planification au sens large.

À travers le monde, Workday dispose de 11 000 clients pour son module “finance” .

Considérez-vous que les DAF et les DRH sont arrivés au même degré de maturité en termes d’usage d’outils numériques ?

La prise de conscience de la transformation digitale s’est élevée depuis quatre ans. La crise du Covid-19 a accéléré le niveau de maturité de ces fonctions-là. Leurs missions ont beaucoup évolué.

Le DRH comme le DAF doit réfléchir au modèle organisationnel de demain.

  • La finance avait plutôt une vision de comptable en chef. Elle devient de plus en plus une fonction de partage de la donnée et de l’information au sein de l’entreprise.
  • Côté RH, elle devient davantage une fonction stratégique et ne se limite plus à une fonction support (back-office, gestion RH et paie).

Le DRH comme le DAF doit réfléchir au modèle organisationnel de demain.

Workday a acquis Peakon en avril 2021. Comment se passe l’intégration de cette plateforme d’évaluation de l’engagement des collaborateurs ?

La transaction a été finalisée à la fin du premier trimestre 2021. Nous avons une forte activité sur cette solution depuis avec une forte demande du marché.

Cette solution de mesure d’engagement des collaborateurs est devenue stratégique pour le DRH.

Elle permet d’enrichir notre plateforme à travers une vision de machine learning et d’ajouter de la nouvelle donnée dans nos propres processus. Peakon revendique un millier de clients dans le monde.

Nous avons parfois des clients en commun et des intégrations ont été réalisées historiquement avec certains d’entre eux.

Peakon opérait déjà sur le marché français avant l’acquisition. Les synergies sont en train de se concrétiser et nous voyons déjà l’impact de l’acquisition sur notre potentiel de croissance.

Comment comptez-vous organiser le retour en présentiel chez Workday France à la rentrée ?

Un cadre global a été décidé par population et par typologie d’emplois : RH, marketing, commercial, technique…

Nous laisserons une période de flexibilité importante au moment de la réouverture des bureaux, qui dépendra de l’évolution des conditions sanitaires par pays, et des feedbacks des collaborateurs qui prendront en compte leur situation individuelle.

Un modèle hybride va monter en puissance. Des questions s’imposeront à toutes les organisations :

  • Comment garder un esprit d’équipe et un niveau de collaboration optimisé ?
  • Quels temps forts faut-il organiser au bureau ?
  • Quelles interactions faut-il conserver à distance pour éviter des temps de transport trop longs ?

Pour répondre à toutes ces questions, l’apport de Peakon sera important puisque l’outil permet de prendre le pouls de l’engagement des collaborateurs au sein des organisations.

Ce sera utile pour élaborer les prochains modèles hybrides et développer de nouvelles cultures de management.

Transférer cet article à un(e) ami(e)