Sirh

Cornerstone : « Avec le rachat de Saba, nous avons accéléré sur l’innovation avant la crise »

Par Philippe Guerrier | le | Gestion des talents

Vincent Belliveau, CEO de Cornerstone OnDemand en Europe, explique comment le fournisseur de solutions cloud de gestion des talents a vécu cette période de confirnement et comment il prépare désormais la suite « dans ce nouveau monde » avec les intégrations de Saba et de Clustree.

Interview de Vincent Belliveau, CEO Cornerstone OnDemand zone Europe
Interview de Vincent Belliveau, CEO Cornerstone OnDemand zone Europe

Cornerstone OnDemand poursuit l’intégration de Saba dans le monde, qui va aboutir à un nouvel ensemble de 7000 entreprises clientes et plus de 75 millions d’utilisateurs, et de Clustree en France dans une moindre mesure.
Ces deux opérations de croissance externe ont été annoncées par l’éditeur de logiciels cloud de gestion des talents avant l’émergence de la crise Covid-19. Coté au Nasdaq, Cornerstone a annoncé le 27 avril que l’acquisition de Saba Software (jusqu’ici propriété de Vector Capital) avait été bouclée avec des conditions d’achats légèrement à la baisse, de 1,395 milliard de dollars à 1,295 milliard de dollars à la clôture. 
Dans un entretien, Vincent Belliveau, Chief Executive Officer de Cornerstone OnDemand pour la zone Europe, explique comment l’éditeur a vécu cette période de confirnement et comment il prépare désormais la suite « dans ce nouveau monde ». 

Comment Cornerstone OnDemand a vécu l’émergence de la crise Covid-19 d’un point de vue stratégique et organisationnel ?

Juste avant le démarrage du confinement, nous avions organisé un test de travail à distance avec l’ensemble de nos collaborateurs. Et cela s’est plutôt bien passé, mis à part quelques adaptations nécessaires en fonction des populations et des équipements. Pendant le confinement, 100 % des équipes ont travaillé à distance en poursuivant les intégrations de technologies et de nouvelles sociétés (Saba et Clustree). Nos indicateurs de performances sont globalement restés au même niveau.

Parallèlement, nous avons pris diverses mesures pour accompagner nos équipes : 

  • les interactions ont été facilitées en interne avec des quiz en ligne mais aussi des rendez-vous plus informels avec des apéritifs virtuels ; 
  • le département RH avait ouvert une ligne à destination des managers et des collaborateurs en guise de soutien car le confinement a été vécu de manière différente et il fallait veiller au bien-être de chacun ;
  • nous avons également demandé de raccourcir les réunions réalisées à distance de 10 minutes (en passant par exemple de 30 minutes à 20 minutes ou 50 minutes au lieu de 60 minutes) pour aménager des pauses et prendre le temps de gérer des soucis personnels en parallèle à domicile. 

Du côté des initiatives externes, nous avons déployé la plateforme Cornerstone Cares qui proposait des contenus d’information en plusieurs langues (français, anglais, allemand, espagnol et italien) à nos clients mais aussi aux autres entreprises avec des cours sur la gestion du stress en période de crise ou sur le télétravail.
Nous avons mis également à disposition beaucoup d’éléments pour préparer les entreprises au rebond avec leurs SIRH en poussant la dimension e-learning ou en proposant des quiz pour mesurer l’engagement de leurs collaborateurs par exemple. Nous avons une dizaine de milliers d’utilisateurs ayant adopté Cornerstone Cares. Les contenus de cette offre gratuite ont également été mis à disposition de nos clients jusqu’à la mi-mai pour les accompagner dans cette période d’urgence (voir encadré sous l’article).

Dans quelle mesure Cornerstone a modifié ses priorités avec l’émergence de la crise ?

Les impacts sont davantage à identifier par industrie que par produit ou par pays.

Evidemment, il y a des impacts liés à la crise Covid-19. Ils sont davantage à identifier par industrie que par produit ou par pays. Et encore, il faut affiner avec des nuances au sein des secteurs d’activité comme la distribution ou le transport. D’un point de vue financier, Cornerstone ne s’est pas encore prononcé sur des objectifs 2020 révisés. Nous attendons l’intégration de Saba pour fournir des indications plus précises aux analystes du marché.
Mais il est apparu au cours de cette période de crise que les plateformes RH dans le cloud ont été plébiscitées. Nous avons observé que la moitié de notre base clients a utilisé davantage notre plateforme dans ce contexte. Certaines entreprises l’ont exploité pour diffuser davantage de formation auprès de leurs collaborateurs, favoriser des discussions en continu avec les managers et accroître l’usage de la version mobile.
A l’inverse, une autre moitié de la base clients a moins utilisé notre plateforme, ce qui peut s’expliquer par des mesures de chômage partiel, qui entraînent une moindre activité globale en entreprise. 

Comment se passe l’intégration de Saba, dont le rachat a été finalisé en février dernier ? 

Une grande partie du développement est désormais redirigée vers la suite Cornerstone. Nous avons beaucoup avancé sur l’intégration des équipes technologiques et ventes de Saba.

Avant la crise, Cornerstone avait déjà décidé d’accélérer l’innovation. Nous estimons que nous sommes leader sur le marché des solutions de gestion des talents et du capital humain au sens large avec 120 millions de dollars investis en R&D en 2019. Alors que les éditeurs traditionnels de l’ERP tendent à se rapprocher de notre positionnement et que des myriades de start-up proposent des choses intéressantes rattachées à notre domaine.

Nous nous sommes distingués avec le rachat de Saba, qui a permis de récupérer une base importante de clients, des revenus importants et une équipe innovante de développement ayant réalisé des choses pointues dans notre sphère.

Une grande partie du développement est désormais redirigée vers la suite Cornerstone. Nous avons beaucoup avancé sur l’intégration des équipes technologiques et ventes de Saba. Du côté européen, Saba avait acquis Lumesse en novembre 2018. Nous nous retrouvons ainsi avec des équipes plus fortes en Angleterre, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Pologne. La force de frappe est impressionnante avec un effectif européen qui double.

Allez-vous aboutir à la fusion technologique des deux plateformes Cornerstone et Saba? 

Nous nous sommes engagés auprès de la clientèle de Saba à maintenir les produits adoptés pour longtemps. Certaines entreprises venaient d’adopter cette plateforme. En revanche, nous allons investir sur des points d’intégration avec l’objectif d’accélérer l’innovation des deux côtés.

  • l’offre Cornerstone Content Anytime (offre de contenus BtoB thématiques développée en propre ou avec des partenaires) sera disponible pour les clients Saba;
  • dans le sens inverse, les fonctionnalités de Saba Meeting ou Saba Virtual Classroom seront intégrées dans la plateforme Cornerstone. 

Parallèlement, comment se passe l’intégration de Clustree ?

Nous avons été cherchés des technologies pointues en procédant au rachat de la société française Clustree, spécialisée dans l’intelligence artificielle au service des compétences.

Du coup, nous pensons disposer du plus grand laboratoire européen RH et IA, installé à Paris.

Nous allons intégrer tous les algorithmes de Clustree au sein de notre technologie pour en faire un nerf de la guerre. Dans tous les modules de Cornerstone, on va retrouver des composants de Clustree, en particulier les fonctions de détection automatique des compétences (« skills »). Il sera possible de faire des analyses et des recommandations dans chaque process (learning, recrutement, performances). Nous allons disposer d’une pléthore de scénarios précis avec ce vivier de compétences.

Bilan de l’initiative Cornerstone Cares

Entre mars et mai 2020, Cornerstone Cares a recensé plus de 80 000 visiteurs sur le site avec un total de 13 684 inscriptions sur la plateforme. Près de 73 000 formations ont été réalisées, dont deux bénéficiant « d’un fort succès » : 
• « Communication efficace pour les équipes à distance » de Grovo ;
• « Coronavirus : COVID-19 » par ej4.
La plateforme Cornerstone Cares propose des formations pédagogiques multilangues sur plusieurs thèmes :
• prévention de l’infection Covid-19 ;
• contrôle de la propagation du virus ;
• bien-être et gestion du stress avec la période de confinement ;
• productivité dans le cadre du télétravail. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)