Formation

Formations digitales : Rise Up se déploie en Allemagne et au Royaume-Uni

Par Philippe Guerrier | le | Digital learning

Rise Up, plateforme de blended learning, arrive à Munich et à Londres. L’ex-UpGraduate accompagne les entreprises et les organismes de formation dans la montée en compétences ou la reconversion des collaborateurs.

Arnaud Blachon, CEO de Rise Up - © D.R.
Arnaud Blachon, CEO de Rise Up - © D.R.

Rise Up poursuit son expansion internationale : après le Luxembourg, la société technologique, qui exploite une plateforme digitale en mode blended learning, ouvre deux nouveaux bureaux européens :

  • en Allemagne (avec une localisation à Munich) ;
  • au Royaume-Uni (Londres).

« Nous générons 25 % de notre chiffre d’affaires à l’international avec le Benelux actuellement. Nous allons ouvrir l’Allemagne et l’Angleterre avec la volonté de constituer des équipes locales pour la vente, le support et les services », déclare Arnaud Blachon, CEO de Rise Up.

Rise Up, qui emploie 65 personnes, recrutera 30 personnes pour accompagner son développement en France et en Europe en 2021.

Rise Up opère à distance ou au niveau local dans 44 pays pour le compte de 300 clients.

« Avec le marché de la formation, nous sommes sur une vague de digitalisation qui montait déjà avant la crise Covid-19. La tendance s’amplifie dans les secteurs d’activité qui ont pris du retard et avec l’obsolescence des compétences qui s’est accélérée également », décrypte le CEO de Rise Up.

Rise Up suit déjà une partie de sa clientèle à l’international

Cette nouvelle étape à l’international s’explique aussi par la volonté d’accompagner certains clients grands comptes hors de France. 

Au niveau international, Rise Up dispose de références clients dans le Benelux :

  • le groupe bancaire Raiffeisen Suisse ;
  • la société belge d’énergie Eneco ;
  • le groupe d’assurance suisse La Baloise.

« Nous travaillons beaucoup avec des acteurs de la distribution et du retail avec Domino’s Pizza pour des formations sur la livraison et les nouvelles normes d’hygiène mais aussi avec Decathlon sur la réouverture des magasins ou le click and collect », précise Arnaud Blachon.

Parmi les clients historiques de Rise Up figurent :

  • Schneider Electric ;
  • IFPASS (Institut de Formation de la Profession de l’Assurance, 20.000 personnes formées par an) ;
  • Sika (béton, étanchéité, toitures, revêtements de sols, jointoiement et collage, rénovation et industrie) ;
  • Bouygues Telecom ;
  • Altice monde, dont SFR et les centres d’appels Intelcia (présents dans 20 pays).

« Nous fournissons la plateforme technologique mais aussi une offre de contenus Rise Up Content alimentée par des experts en interne et par un réseau de partenaires tiers sur un périmètre européen pour s’adapter aux déclinaisons linguistiques. »

Un rôle de « filtre » pour la gestion RH

L’entreprise technologique parisienne a permis de dispenser 1 million d’heures de formation pour le compte de ses clients depuis 2017 et de créer 25 000 heures de formation en propre.

« Le périmètre fonctionnel de Rise Up est de fournir 100 % de la partie formation à une entreprise. Nous voulons être le partenaire de la montée en compétences des collaborateurs de demain », indique Arnaud Blachon.

L’ex-UpGraduate, qui a été rebaptisée Rise Up en 2017, propose d’accompagner les entreprises et les organismes de formation dans l’approfondissement des connaissances et pratiques des collaborateurs sous deux angles :

  • montée en compétences ;
  • reconversion.

Sa plateforme blend learning (intégrant des formations E-learning, en classes virtuelles, en présentiel et en mobile learning) comporte différents modules :

  • administration et diffusion des parcours de formation (LMS) ;
  • agrégation et personnalisation des contenus ;
  • création de parcours de formation en multimodal.

« Face à la pléthore d’acteurs de contenus, Rise Up joue un rôle de filtre et de recommandation pour faciliter la vie des RH », déclare Arnaud Blachon.

« Accélération » de la croissance

« Depuis 2017, nous avons enchaîné trois années avec une croissance de 100 % et notre effectif est passé de 4 à 65 personnes. Nous observons une grande accélération sur les douze derniers mois », déclare Arnaud Blachon.

Entre 2018 et 2020, la société a levé 7 millions d’euros auprès de :

• IMPACT Partners ;
• MAIF Avenir ;
• Bpifrance.

« Nos activités sont rentables depuis le début. Nous présentons un fonds de roulement négatif et nos activités dégagent du cash. Nous pourrions auto-financer nos activités mais nous préférons être accompagnés pour notre croissance en Europe. »

Transférer cet article à un(e) ami(e)