Formation

Freelance.com accélère sur la formation professionnelle avec le projet de rachat de TMC France

Par Philippe Guerrier | le | Organisme de formation

Pour la première fois, Freelance.com projette de racheter un organisme de formation : TMC France. La plateforme de mises en relation entre travailleurs indépendants et entreprises vise les grands comptes.

Laurent Levy, dirigeant de Freelance.com : « La formation pèse au niveau de nos activités » - © Sophie Deiss
Laurent Levy, dirigeant de Freelance.com : « La formation pèse au niveau de nos activités » - © Sophie Deiss

(update 03/03/2021) Freelance.com, qui veut structurer son offre de formation professionnelle, s’apprête à passer une étape importante. La plateforme de mises en relation entre travailleurs indépendants et entreprises, cotée en Bourse, compte prendre une participation majoritaire de TMC France. L’opération de rapprochement entre Freelance.com et TMC France devrait être bouclée dans le courant du 2ème trimestre 2021.

Fondé en 1993 par Bernard Perez et Didier Dupuy et dirigé depuis 2020 par Fabrice Martinez, Training & Management Conseil (le nom complet de la société acquise) se positionne comme un organisme de formation professionnelle dans quatre domaines :

  • vente ;
  • relation client;
  • management;
  • développement personnel.

Installé à Paris La Défense, TMC France revendique une base de 200 clients (dont Veepee, Barrière, Chronopost ou XPO Logistics) et 60 000 « apprenants accompagnés » sous divers formats (présentiel, distanciel, e-learning, et même 3D virtuel). Cette entreprise étendue comporte d’un effectif de 25 personnes (hors écosystème de formateurs qui interviennent occasionnellement ou ponctuellement).

Avec son réseau de formateurs (salariés ou freelances), TMC France vise le marché des grands comptes sur trois marchés (France, Europe du Sud et Maghreb) et dispose de la certification Qualiopi depuis fin 2020.

Un précieux sésame que les centres de formation cherchent à acquérir avant l’échéance du 1er janvier 2022. La certification Qualité « Qualiopi » deviendra alors une obligation légale pour les organismes réalisant des actions pour le développement des compétences et souhaitant bénéficier de fonds publics ou mutualisés.

La formation pour les grands comptes en vue avec TMC

Ce projet d’acquisition par Freelance.com est réalisé dans le prolongement du rachat en juin 2020 d’INOP’S qui constitue un réseau de spécialistes (PME, startups et indépendants) qui se concentre sur les services BtoB numériques (dématérialisation, gestion des données, développement agile…).

« En contact avec les grands comptes, nous nous sommes aperçus qu’il existait des besoins précis de formations sur la transformation digitale et la connaissance de technologies mal desservies par les acteurs généralistes », évoque Laurent Levy, Directeur Général Délégué de Freelance.com (et fondateur d’INOP’S en 2009).

« Le sujet de la formation pèse au niveau de nos activités. L’écosystème Freelance.com comporte un communauté de 1400 formateurs indépendants, qui sont souvent en portage salarial et qui interviennent sur des sujets divers et techniques. Mais nous ne disposions pas de véritable fer de lance pour attaquer le secteur des grands comptes dans une offre structurée. D’où le projet de rachat de TMC. »

Laurent Levy considère que le segment de la formation devrait représenter 20 à 25 % des activités globales de Freelance.com d’ici trois ans, après une année 2020 perturbée par la crise Covid-19. 

Résultats : Freelance.com s’est accroché en 2020

Le 1er mars, Freelance.com, coté sur Euronext avec une proportion de 25,56 % du capital au flottant, a publié ses résultats 2020.

• Le chiffre d’affaires s’élève à 324 millions d’euros sur 2020, en croissance de 37 % (+17 % en organique), dont 106,3 millions sur le seul quatrième trimestre, en croissance de 47 % (+5 % en organique) ;

• Le CA pro forma (incluant INOP’S dès le 1er janvier 2020) s'établit à 375,4 millions pour 2020.

• L’année précédente, Freelance.com avait affiché un CA de 237,1 millions d’euros, fort d’une présence en France et à l’international (Allemagne, Angleterre, Maroc, Singapour, Suisse). Il revendique un million d’utilisateurs sur sa plateforme.

« Nous avons une activité importante auprès des clients grands comptes dans le sourcing des compétences ou le portage commercial ou administratif des fournisseurs. Historiquement, nous avons aussi un volet complémentaire sur le portage salarial d’indépendants, y compris à l’international. Cette configuration nous a permis de passer haut la main ce contexte un peu compliqué, même si les activités à l’international ont été frappées de plein fouet par les restrictions de déplacement liées à la pandémie », précise Laurent Levy.

Depuis janvier 2019, la société est dirigée par Sylvestre Blavet, qui occupe également la fonction de président du Groupe CBV Ingénierie, 1er actionnaire de Freelance.com (68,78 % des droits de votes au 31 janvier 2021). 

Transférer cet article à un(e) ami(e)