Formation

Transformer son campus virtuel en métavers : Sopra Steria Academy en immersion progressive

Par Philippe Guerrier | Le | Digital learning

Comment le centre de formation interne de l’ESN Sopra Steria explore le potentiel de métaverse d’entreprise sous l’angle de l’onboarding et de la formation. Focus avec Adrien Kéruzoré, Digital Learning Manager chez Sopra Steria.

Adrien Kéruzoré, Digital Learning Manager, Sopra Steria - ©  D.R.
Adrien Kéruzoré, Digital Learning Manager, Sopra Steria - ©  D.R.

La formation commence à prendre ses marques sous un angle de metavers d’entreprise. L’entreprise de services numériques Sopra Steria développe en France un campus virtuel à des fins de séminaire d’intégration via son centre de formation interne.

Mais ce n’est que les prémices d’une exploration de plus en plus immersive. En s’appuyant sur la technologie Teemew de Manzalab (bureaux virtuels, réunions d'équipes, onboarding et formation), Sopra Steria Academy a enclenché une réflexion pour :

  • savoir comment élargir ce format de campus virtuel à d’autres offres de formation ou à des événements,
  • comment étendre l’expérience à d’autres pays de Sopra Steria avec des premiers projets identifiés : Inde, Suisse et Espagne.
  • basculer vers d’une dimension de métavers avec un environnement en permanence ouvert aux collaborateurs.

Adrien Kéruzoré, Digital Learning Manager chez Sopra Steria, explique cette démarche de formation nouvelle génération qui a mûri au cours de la crise Covid-19 à travers son campus numérique.

Quelle est la configuration du campus virtuel lancé à travers le centre de formation Sopra Steria Academy ?

Nous avons démarré une expérimentation du campus virtuel pour réaliser nos séminaires d’intégration à partir de mi-2020 avec l’appui de Virbela en 2020, puis à partir de mi-2021 avec Manzalab qui a développé la technologie Teemew pour créer des environnements 3D à la demande.

Sur fond de pandémie Covid-19 et de confinements, ce campus virtuel a pris le relais du format résidentiel des séminaires que nous avions adopté ,c’est-à-dire la location d’un espace physique externalisé pour organiser un événement sur deux jours.

C’est une règle chez Sopra Steria : tout nouvel arrivant suit cette formation dans les trois premiers mois de son intégration dans le groupe.

Des séminaires d’intégration dans le campus virtuel ont été organisés pour 1.800 nouveaux collaborateurs depuis mi-2020 selon la planification des recrutements,  et nous comptons maintenir ce format d’ici au moins fin 2022 :

  • Par session, nous nous retrouvons dans une fourchette de 130-150 collaborateurs sur la plateforme virtuelle sur une durée de deux jours ;
  • En rythme moyen, nous avons 2 sessions d’intégration par mois planifiées jusqu’à la fin 2022.

Au regard de la cadence actuelle de recrutement de notre groupe qui ambitionne de recruter 3.800 collaborateurs nouveaux en 2022, c’est un moyen de les accueillir et de les intégrer dans les meilleures conditions. Et ce, sans compter les éventuelles opérations de croissance externe.

Pour le cas de Sopra Steria qui a 58 sites en France, nous sommes dans un contexte de retour progressif sur site des collaborateurs. L’usage du campus virtuel est justifié dans ce cas. La réflexion est plutôt de savoir comment nous pouvons élargir ce format de campus virtuel à d’autres offres de formation ou à des événements.

Campus virtuel : bientôt accessible par un navigateur Internet

• « Le campus virtuel est disponible depuis le poste de travail du collaborateur à partir d’un exécutable [un logiciel à télécharger].
• D’ici l’été, nous effectuerons des tests techniques sur une nouvelle déclinaison de la technologie Teemew qui permet d’accéder au campus virtuel par un navigateur Internet. »

Comment animez-vous un campus virtuel sur deux jours ?

La dimension sociale est importante.
Le programme de travail est chargé mais nous essayons de rendre ce moment le plus convivial possible. Via l’aménagement du campus virtuel, nous proposons diverses séquences pour varier les activités entre des sessions d’écoutes, des atelier en co-construction et des moments d’échanges informels avec les collègues et les intervenants pour se constituer un réseau. 

Nous intégrons des moments forts comme des interventions de membres du Comex et du top management dans un auditorium virtuel afin de présenter le projet d’entreprise.

Par exemple :

  • Mohammed Sijelmassi, CTO du groupe,
  • Jean-Charles Tarlier, directeur du Développement et de la Transformation RH,
  • William Ferré, directeur industriel Groupe,
  • Fabienne Mathey-Girbig, directrice Responsabilité d’Entreprise et Développement Durable.

Il est également possible d’inviter des consultants externes. Nous l’avons fait pour un atelier sur le thème de l’organisation apprenante. Une équipe d’animation de 4 personnes issue de la start-up Massive Immersive est présente sur le campus virtuel sur les deux jours. L’équipe d’animation assure également un premier niveau de support, pour pallier à des problèmes techniques ou d’accès au campus virtuel, tandis que Manzalab assure le support de niveau 2.

Plan du campus virtuel de Sopra Steria Academy présenté au Salon Virtuality (Paris, mars 2022) -
Plan du campus virtuel de Sopra Steria Academy présenté au Salon Virtuality (Paris, mars 2022) -

Quels KPI scrutez-vous avec le campus virtuel ?

Nous réalisons des enquêtes d’évaluation post-événements sur la perception du campus virtuel et des ateliers thématiques proposés, ce qui nous permet d’améliorer progressivement les séquences pédagogiques.

Nous disposons dans notre LMS d’un workflow qui permet d’adresser un questionnaire de satisfaction à nos collaborateurs qui ont participé à la formation.

Le campus virtuel pourrait-il prendre une dimension de métavers avec un environnement en permanence ouvert aux collaborateurs ?

Nous configurons les espaces virtuels en fonction des usages pédagogiques
Nous réfléchissons à cette piste. Nous avions favorisé l’organisation de séminaires montés en une seule fois avec notre premier prestataire partenaire, Virbela. C’est avec Manzalab que nous avons négocié le virage de campus virtuel. Cette plateforme permet de nous projeter plus loin.

Nous avons organisé le 15 mars 2022 la première journée de coexistence de plusieurs événements en simultané :

  • une session d’intégration,
  • une session d’apprentissage au management,
  • un kick-off meeting de la communauté L&D du groupe.

Nous configurons les espaces virtuels dans le campus en fonction des usages pédagogiques. Un hall virtuel commun permet de croiser et de rencontrer des personnes sous forme d’avatars. Nous commençons également à élargir l’expérience du campus virtuel à d’autres pays de Sopra Steria avec des premiers projets identifiés : Inde, Suisse, Espagne.

Illustrations du campus virtuel de Sopra Steria Academy (salon Virtuality, mars 2022) - ©  D.R.
Illustrations du campus virtuel de Sopra Steria Academy (salon Virtuality, mars 2022) - ©  D.R.

(Extrait d’une interview diffusée le 28/04/2022 sur News Tank RH)

Transférer cet article à un(e) ami(e)