Paie

SIRH : Silae se transforme en « centaure RH » avec 3 acquisitions

Par Philippe Guerrier | le | Externalisation de la paie

Avec les rachats successifs de Jenji, isiRH, et de DSN+, Silae se dote de briques logicielles pour étoffer les fonctionnalités de son nouveau SIRH. Une accélération qui lui permet de décrocher le statut de centaure.

Thomas Bourgeois, CEO de Silae, aborde les priorités de la rentrée avec la sortie d’un SIRH - © D.R.
Thomas Bourgeois, CEO de Silae, aborde les priorités de la rentrée avec la sortie d’un SIRH - © D.R.

Silae signe 3 acquisitions et confirme son ambition de percer dans le paysage des SIRH.

Entre juillet et début septembre 2022,  l'éditeur qui développe des logiciels de paie et de gestion RH dans le cloud, a racheté : 

  • Jenji, fournisseur de solutions de gestion et de dématérialisation des dépenses professionnelles,
  • isiRH, un logiciel SIRH incluant MegRH, plateforme collaborative pour les experts-comptables ciblant les TPE-PME
  • DSN+ (groupe Click&Decide), outil de pilotage social automatique pour les DRH et les CSE.

Montant global de ces 3 opérations de croissance externe : 70 millions d’euros.

L’effectif global de Silae passe à 350 personnes avec cette nouvelle série d’acquisitions (correspondant à une vague de 100 personnes, dont 60 émanant de Jenji). 

Le nouvel ensemble affiche d’ores et déjà un revenu récurrent annuel (ARR) supérieur à 100 millions d’euros et décroche ainsi le statut de centaure avec une croissance essentiellement réalisée en France. 

Actuellement, Silae génère six millions de bulletins de paie par mois à 830 000 entreprises en France. L’objectif est de doubler le nombre de bulletins de salaire émis par mois d’ici 2026 (12 millions de bulletins mensuels).

Silae : cinq acquisitions en deux ans

  • « Jenji est une très belle entreprise qui porte une partie conséquente des 70 millions d’euros annoncés, à la hauteur du succès et de l’investissement technologique avec 500 000 utilisateurs et 35 000 entreprises clientes dans 15 pays. Comme Silae, elle a une belle présence au sein des experts-comptables mais aussi les grandes entreprises », indique Thomas Bourgeois, CEO de Silae.
  • isiRH dispose de 500 clients en France et escompte réaliser un CA de 2,5 millions d’euros en France en 2022. « Cette solution intègre des modules GTA incluant le volet télétravail et de planification », déclare Thomas Bourgeois.
  • « L’activité DSN+ apporte un outil de BI et de reporting qui donne de la visibilité sur les métiers en tension au sein des entreprises en exploitant les données de salaires », indique Thomas Bourgeois. 

« Nous sommes fidèles à notre vision : ces modules transforment la vie des salariés et des RH dans le sens de la flexibilité et aident les entreprises à se digitaliser. »

Courant 2021, Silae a procédé à deux acquisitions :

  • eDocGroup spécialisée dans la dématérialisation des documents, la gestion de coffres-forts numériques et la signature électronique.
  • NewDeal qui développe des modules SIRH. 

« Ces acquisitions représentent des avancées stratégiques majeures pour Silae, permettant de renforcer l’étendue des services SIRH offerts à ses clients tout en leur faisant gagner en productivité », précise Christian Lucas, co-Head de Silver Lake EMEA, du nom du fonds d’investissement qui a intégré Silae dans son portefeuille d’actifs en juillet 2020, à côté de Cegid.

SIRH : une nouvelle offre estampillée Silae

Avec ce catalogue de ressources produits et briques logiciels pour la gestion RH, Silae confirme son ambition de développer son propre SIRH en s’appuyant toujours sur son réseau de 4.500 partenaires (experts-comptables et intégrateurs).

« Pour la rentrée, nous avons défini deux offres SIRH :

  • Silae RH : offre de base intégrant de la dématérialisation, de coffre-fort numérique, de GTA… Depuis un an, nous exploitons un programme de primo-adoptants. Le tarif est de 2,10 euros HTpar salarié et par mois ;
  • Silae RH Pro : l’approche se veut plus modulaire pour l’organisation des entretiens individuels, la gestion de la performance, la planification, la gestion de projets », détaille Thomas Bourgeois.

Parallèlement, une offre BI est établie sous forme de binôme :

  • BI Report : pour disposer d’un éventail de rapports sociaux comme la BDESE.
  • BI Studio : pour développer des indicateurs, des analyses de données et du reporting sur mesure, mise à disposition des intégrateurs et des experts-comptables partenaires.

« Nous sommes aujourd’hui sur une approche mixte entre intégration sur une plateforme unique et une exploitation qui perdure en stand alone. Ainsi, pour le cas de Jenji, l’outil de gestion des dépenses professionnelles reste disponible pour les clients grands comptes mais sous la marque Jenji par Silae », déclare Thomas Bourgeois.

Transférer cet article à un(e) ami(e)