Qvt

Label Engagement Jeunes : ces entreprises qui soignent l’accueil des jeunes recrues

Par Philippe Guerrier | le | Bien-être au travail

En avant-première, voici l’édition 2021 du Label Engagement Jeunes avec 24 entreprises qui s’impliquent dans l’accueil et la formation des jeunes, dont 8 qualifiées de « Best in class ».

Le Label Engagement Jeunes 2021 présenté par David-Alexandre Gava. - © D.R.
Le Label Engagement Jeunes 2021 présenté par David-Alexandre Gava. - © D.R.

Qui accueille le mieux les jeunes en entreprise dans cette période trouble de la crise Covid-19 ? Le Palmarès 2021 du Label Engagement Jeunes vient de sortir. L’exercice est éprouvé depuis sa création en 2015.

La plateforme éponyme, éditée par la startup Proaxian et spécialisée dans l’employabilité des jeunes, a vocation à récompenser les entreprises qui fournissent un effort particulier pour l’accueil et la formation des jeunes.

« Chaque année, le Label est remis en jeu », précise David-Alexandre Gava, cofondateur du Label et de la plateforme Engagement Jeunes. « Nous ne demandons pas aux entreprises de payer pour intégrer le Label. » 

Voici les principaux indicateurs de l’enquête à retenir :

Label Engagement Jeunes : indicateurs phares 2021
Label Engagement Jeunes : indicateurs phares 2021 - © D.R.

Quelles entreprises lauréates se démarquent en 2021 ?

Pour cette édition 2021, 24 entreprises ont fait l’objet d’une labellisation : 

Les 24 entreprises sous le sceau du Label Engagement Jeunes en 2021
Les 24 entreprises sous le sceau du Label Engagement Jeunes en 2021 - © D.R.

Trois nouvelles ont fait leur entrée :

  • Airbus (aéronautique) ;
  • Malakoff-Humanis (protection sociale) ;
  • Seqens (solutions pharmaceutiques).

Le Label Engagement Jeunes sert d’outil d’évaluation pour évaluer le degré de satisfaction en terme d’onboarding : dans quelles conditions les alternants, stagiaires et jeunes diplômés sont accueillis au sein des entreprises ?

Sur invitation des entreprises hôtes, les jeunes analysent et jugent leur intégration dans 9 domaines. Ainsi, sur les 24 entreprises labelisées en 2021, 8 se distinguent en « Best in class » (la meilleure entreprise dans un domaine donné). 

Le classement « Best in class » en 2021

Meilleure évaluation globale Michelin
Recrutement AXA
Intégration Orange
Image de l’entreprise Orange
Politique RH Malakoff Humanis 
Qualité du management AG2R La Mondiale
Conditions de travail  Air France 
Culture d’entreprise Air France 
Investissement personnel des jeunes  Altarea
Fierté d’appartenance Renault Trucks

Par exemple, le groupe d’assurance AXA affiche le score de satisfaction le plus élevé en matière de recrutement. Tandis que le groupe télécoms Orange se hisse en haut de deux catégories : « Intégration » et « Image de l’entreprise ». 

Cette année, la meilleure évaluation globale revient au groupe industriel Michelin (pneus et services). 

« Avec la crise Covid-19, les entreprises se sont naturellement adaptées à des conditions extrêmes et particulières », commente David-Alexandre Gava.

De manière surprenante, Air France se distingue à deux reprises dans les catégories « Conditions de travail » et « Image de l’entreprise » malgré la passe difficile que traverse la compagnie aérienne en lien avec la perte de trafic de voyageurs (66 % en moyenne observée en 2020 dans le secteur). 

« L’objectif du Label Engagement Jeunes est d’améliorer progressivement les processus d’accueil. C’est aussi une question d’image d’entreprise », évoque David-Alexandre Gava.

« Il y a beaucoup de choses qui passent dans le verbatim des jeunes. Ainsi, Orange a lancé des pilotes sur certains processus dans certaines divisions ou zones géographiques. Cette initiative a été appréciée. A l’extrême, les jeunes peuvent remonter des choses qui ne vont pas bien dans une entreprise. Par exemple, dans les conditions de travail, c’est le PC qui n’arrive pas le premier jour. »

Une plateforme multi-services pour l’employabilité des jeunes

En appui du Label, la plateforme Engagement Jeunes, qui favorise l’employabilité des jeunes et leur insertion professionnelle, s’adresse à la fois :

  • aux entreprises ;
  • aux écoles et universités ;
  • aux étudiants et diplômés.

« Elle permet aux entreprises de rester en contact avec les jeunes formés ou de leur donner un coup de pouce pour la suite de leurs parcours », précise notre interlocuteur.

Au-delà de l’approche du portail gouvernemental #1jeune1solution, la plateforme Engagement Jeunes sert à la fois de job board, de portail de services dédiés aux jeunes et de moteur de suggestion de profils intéressants pour les recruteurs. 

Sous un angle serviciel, Elle propose aussi :

  • de passer moins cher le permis de conduire (avec la startup En  Voiture Simone) ;
  • de donner accès à 150 MOOC permettant par exemple de se lancer dans le freelancing voire sa start-up (via Google Ateliers Numériques) ;
  • de disposer d’un mini-CE pour négocier des avantages (via un partenariat avec Swile) ;
  • d’effectuer un test pour mesurer leurs forces et leurs faiblesses dans une démarche de recherche d’emploi (via EgoSum).

Métholologie

• Le Label se base sur les témoignages anonymes de plus de 3500 jeunes ;
• Le panel de jeunes invités par l’entreprise « doit être suffisamment représentatif » avec un nombre suffisant de répondants ;
• Il faut que le taux de satisfaction dépasse au moins les 60 % dans quatre domaines sur neuf. 

Une déclinaison de l’enquête, baptisée « Tell us », propose des options payantes aux entreprises qui cherchent à disposer d’un feedback plus qualitatif pour affiner les politiques d’onboarding.

Transférer cet article à un(e) ami(e)