Qvt

RH & santé : Allianz France mène un pilote avec Mila sur les enfants dyslexiques

Par Philippe Guerrier | Le | Bien-être au travail

Allianz France met à disposition gratuitement l’application Mila-Learn aux enfants de ses collaborateurs atteints de troubles spécifiques des apprentissages comme la dyslexie. Entretien croisé sur les contours de ce partenariat.

Partenariat RH & santé entre Allianz France - Mila : focus sur la dyslexie - © D.R.
Partenariat RH & santé entre Allianz France - Mila : focus sur la dyslexie - © D.R.

Les enfants des collaborateurs d’Allianz France atteints de troubles spécifiques des apprentissages tels que la dyslexie peuvent accéder gratuitement à l’application Mila-Learn.

C’est le cœur du partenariat signé entre le groupe d’assurance et la start-up éditrice de l’application sur une période de 7 mois.

Ce pilote, qui a démarré en septembre 2022, concerne les 8.500 collaborateurs d’Allianz France.

Mila-Learn : entre application ludique et dispositif médical

Editée par la société Bmotion technologies, Mila-Learn tourne autour d’une application pour les enfants affectés par des troubles « dys » qui propose des sessions d’exercices dans un environnement ludique, musical et de jeu vidéo.

Mila-Learn a vocation à stimuler :

  • les capacités de lecture,
  • l’attention,
  • la mémoire de travail,
  • l’analyse visuo-spatiale,
  • la flexibilité et les capacités d’inhibition de l’enfant.

L’application a vocation à être utilisée à la maison par les enfants, en complément des séances chez un professionnel de santé comme un orthophoniste.

6000 enfants âgés entre 7 et 14 ans ont utilisé la version initiale Mila-Learn.

« La dyslexie est bien reconnue en règle générale mais elle cache une multitude de troubles ‘dys’ méconnus (dysorthographie, dyscalculie…). Cela touche les enfants comme les adultes. L’expertise de Mila se concentre sur les interactions avec les enfants, les enjeux éducationnels et l’expérience utilisateur sous forme de jeux vidéo », évoque François Vonthron, CEO de Mila.

Le dispositif médical Mila-Learn fait actuellement l’objet d’une étude clinique nationale avec l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, rattaché à l’AP-HP.

  • « C’est une distinction majeure : Mila fabrique des dispositifs médicaux, qui ont fait l’objet de 4 essais cliniques. Actuellement, nous sommes sur une phase 3 dans laquelle nous évaluons le produit de la même manière qu’un médicament. Nous sommes positionnés sur des standards hauts avec des évaluations menées par la HAS. 
  • Notre service est hébergé sur des serveurs agréés de données de santé. Nous respectons la règlementation RGPD et nous sommes en cours de procédure de référencement en tant qu’entreprise fabriquant des dispositifs médicaux soumis à des normes contraignantes pour protéger les données médicales des enfants », évoque François Vonthron.

« Nous commercialisons la solution Mila-Learn uniquement à travers des partenariats. Notre ambition, c’est de parvenir à une prise en charge par la sécurité sociale de notre dispositif », indique François Vonthron

Mila soutenu par le fonds Patient Autonome de Bpifrance

En avril 2021, Mila a levé 4 millions d’euros auprès de :
• Kurma Partners,
• BNP Paribas Développement,
• BpiFrance via son fonds Patient Autonome.

Allianz France - Mila : les contours du partenariat 

Juliette Gourmelon, responsable Diversité & Inclusion et Marque Employeur chez Allianz France, explique la démarche :

  • « L’écosystème Ma santé d’Allianz était déjà en contact avec Mila. Mi-2021, la start-up s’est ensuite rapprochée de la DRH pour savoir si nous étions intéressés par la mise à disposition de sa solution à nos collaborateurs.
  • Nous voulions d’abord tester le dispositif Mila et voir s’il répond à un besoin des collaborateurs. Nous attendons la fin de ce pilote pour faire un bilan concret des retours d’expérience des utilisateurs. Ensuite, nous pourrions inscrire Mila dans notre offre de surcomplémentaire destinée à nos salariés. »

Elle poursuit : « Chez Allianz France, cela fait longtemps que nous nous intéressons aux thématiques de santé des collaborateurs, historiquement à travers le handicap notamment.

  • Nous allons bientôt signer notre 6ème accord handicap.
  • Dans le cadre de l’axe Humain de notre vision stratégique ‘Allianz France 2025’ dévoilée en 2021, nous avons lancé plusieurs initiatives sur le développement des collaborateurs dont une qui se concentre sur leur bien-être. A ce titre, l’approche de Mila nous a intéressé sous l’angle de la parentalité.
  • Ce sujet est également évoqué en annexe dans l’accord en faveur de l'égalité professionnelle et salariale entre les femmes et les hommes signé chez Allianz France en novembre 2022 et entré en vigueur au 1er janvier 2023. » 

« Allianz France est vraiment un pionnier sur le sujet dans le domaine de l’assurance. Nous en sommes aux prémices de ce type de développement pour élargir l’accès à la solution Mila-Learn », déclare François Vonthron, président de Mila.

Allianz proche des star-ups dans l’e-santé

• Allianz France a également travaillé avec Predilife, spécialiste des solutions dans le domaine de la médecine prédictive, en offrant l’accès à son dispositif MammoRisk de prévention du cancer du sein pour ses salariées, dans le cadre d’un pilote réalisé à partir de novembre 2021.
• Parallèlement, Allianz France est en relation avec l’écosystème de start-ups du numérique en France, notamment dans le domaine de l’e-santé, à travers un accélérateur basé dans le stade Allianz Riviera à Nice.

Transférer cet article à un(e) ami(e)