Qvt

Télétravail 5 jours sur 5 : le tempo sera aménagé face au « risque d’isolement des salariés »

Par Philippe Guerrier | le | Bien-être au travail

Le « 100 % télétravail » n’est pas la panacée. En janvier, le gouvernement va faciliter les conditions d’un retour progressif des salariés en entreprise à un rythme préconisé d’un jour par semaine.

Télétravail 5 jours sur 5 : gare au sentiment d’isolement ou de dépression des collaborateurs - © D.R.
Télétravail 5 jours sur 5 : gare au sentiment d’isolement ou de dépression des collaborateurs - © D.R.

Le recours au télétravail 5 jours sur 5 va perdurer mais un allègement sera prévu pour les collaborateurs qui se sentent isolés et qui sont atteints de détresse psychologique. C’est le principal message du gouvernement à propos de l’organisation du travail en entreprise en ce début d’année 2021 marquée par la persistance d’une forte tension sur la sécurité sanitaire en lien avec la Covid-19.

Une orientation qui demande des aménagements en relation avec les partenaires sociaux. Le protocole sanitaire en entreprise devrait être révisé dans ce sens à partir du 7 janvier. La dernière version remontait au démarrage du deuxième confinement de fin octobre 2020. A cette époque, le gouvernement avait obligé - ou du moins fortement incité - les entreprises à adopter le télétravail à 100 % quand la poursuite de l’activité professionnelle était possible à distance.

« Il s’agira de continuer à recourir fortement au télétravail pour lutter contre l'épidémie tout en permettant à ceux qui en expriment le besoin de revenir une journée par semaine en entreprise », selon Élisabeth Borne, ministre du Travail de l’Emploi et de l’Insertion, interrogée par Le Journal du Dimanche du 3 janvier.

Entretemps, un accord national interprofessionnel (ANI) a été adopté le 26 novembre 2020 « pour une mise en œuvre réussie du télétravail », sous la houlette du gouvernement.

Les conditions du retour au bureau à préciser

Sur France Info ce matin (5 janvier), Élisabeth Borne a précisé l’approche : « Plus de la moitié des salariés en télétravail cinq jours sur cinq souffrent d’isolement, donc nous allons permettre, aux salariés qui en expriment le besoin, de revenir au bureau un jour par semaine (…) C’est le dialogue social qui permettra de préciser ces conditions de ce retour des salariés, un jour par semaine. Il faut trouver le bon équilibre entre recourir à fond au télétravail parce que ça permet de limiter les interactions sociales pour éviter la propagation du virus et entendre les difficultés psychologiques d’un certain nombre de salariés. »

Selon une enquête réalisée par Harris Interactive du 4 au 8 novembre 2020 pour le compte du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, le télétravail 5 jours sur 5 représente un véritable effort pour les salariés qui, pour certains, souffrent d’isolement :

  • 58 % des salariés qui ont télétravaillé à 100 % préfèreraient venir sur leur lieu de travail au moins 1 jour par semaine ;
  • 4 salariés sur 10 qui ont télétravaillé lors de la semaine de l’étude se sentent isolés, 3 sur 10 déclarent mal vivre le télétravail au quotidien.

Transférer cet article à un(e) ami(e)