Qvt

Gouvernement : Cédric O en mode résilience dans le numérique

Par Philippe Guerrier | le | Motivation & engagement

Dans le gouvernement Castex, Cédric O prend les fonctions de secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques. Le champ de compétences s’élargit aux télécoms.

Cédric O demeure le référent pour le numérique du gouvernement et regarde désormais les télécoms.
Cédric O demeure le référent pour le numérique du gouvernement et regarde désormais les télécoms.

Cédric O a survécu au remaniement. Le suspense a été levé dimanche soir (26 juillet) avec la diffusion des noms des onze secrétaires d’Etat qui complètent le gouvernement de Jean Castex.

Ce gardien de l’esprit originel du mouvement En Marche qui a conduit Emmanuel Macron à l’Elysée reste dans sa sphère de prédilection en prenant les fonctions de secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques.

Il est rattaché à la fois auprès de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, et de Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

Dans ses nouvelles attributions, il prendra davantage en compte certains sujets comme :

  • la transformation digitale des PME ;
  • l’aménagement numérique du territoire ;
  • l’inclusion numériques ;
  • l’écosystème télécoms sur fond de processus d’attribution des licences 5G qui sera relancé à la rentrée.

Cédric O connaît bien le schéma de la double tutelle. Dans le précédent gouvernement d’Edouard Philippe, Cédric O avait vissé une casquette de secrétaire d’État au Numérique rattaché auprès de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, et Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics.

Ses principaux interlocuteurs ministériels ont commencé à apporter leur caution à la nomination de Cédric O : 

« Accompagner la révolution numérique pour que chacun en bénéficie »

Sur ces comptes de réseaux sociaux (Twitter, Facebook, LinkedIn), Cédric O se déclare « honoré de poursuivre [sa] mission en tant que secrétaire d'État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques ».

« Le confinement l’a montré : le numérique a pris une part prépondérante dans nos vies. Formation aux usages, emplois, souveraineté, réseaux sociaux, écologie… cette révolution, il nous faut l’accompagner pour que chacun en bénéficie. La France et l’Europe ont les atouts pour réussir ! », déclare Cédric O.

« Les télécoms sont l’épine dorsale de la transformation numérique. Sans connexion, pas d’usages. Hâte de travailler avec l’ensemble des acteurs de ce secteur qui a su faire face à ses responsabilités pendant la crise de la Covid-19. »

Des tweets d’encouragement et parfois des critiques

Les premières réactions des organisations professionnelles du numérique et des télécoms fusent. La nomination de Cédric O est saluée sous une salve de tweets.

Mais des observateurs du secteur numérique se montrent plus critiques avec un droit d’inventaire des actions passées de Cédric O. 

RH : à suivre également dans la liste des secrétaires d’Etat

Trois autres secrétaires d’Etat vont également influencer dans des proportions variables les débats publics liés à la thématique de la gestion des ressources humaines : 

• Laurent PIETRASZEWSKI, chargé des Retraites et de la Santé au travail (auprès d’Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion) ;

• Olivia GREGOIRE, chargée de l’Economie sociale, solidaire et responsable (auprès de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance) ;

• Sarah EL HAIRY, chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, (auprès de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports).

Toute l’actualité des relations sociales, de la formation professionnelle, des technologies RH et du talent management sur News Tank RH accessible sur abonnement.

Transférer cet article à un(e) ami(e)