Recrutement
&
talents

Gestion du personnel intérimaire : PIXID maintient sa trajectoire

Par Philippe Guerrier | le | Intérim

Le fournisseur de solutions de gestion du travail intérimaire en entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 33 millions d’euros en 2021 (+28 %). Le point sur les développements avec Etienne Colella, Président de PIXID.

Etienne Colella, président de PIXID : cap conservé en 2021 - © D.R.
Etienne Colella, président de PIXID : cap conservé en 2021 - © D.R.

« La France, marché historique, reste notre premier territoire avec 60 % de l’activité et nous observons encore une forte croissance », déclare Étienne Colella, Président de Pixid.

Le fournisseur de solutions de gestion du travail intérimaire en entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 33 millions d’euros en 2021, en hausse de 28 % par rapport à l’année précédente. 

« Nous avons observé un effet de rattrapage d’activité de la période de crise Covid-19. Dès septembre 2020, nous avions retrouvé nos volumes d’offres d’emploi de septembre 2019. Ce phénomène étonnant s’est confirmé en 2021 avec une accélération de notre activité », déclare Étienne Colella.

Parmi les principaux indicateurs dévoilés figurent :

  • Une gestion digitalisée de 5 millions de contrats d’intérim (+1 million par rapport à fin 2020) ;
  • Un niveau de gestion de dépenses supérieur à 8 milliards d’euros (contre 7 milliards à fin 2020) en raison de l’intégration en décembre 2020 de la société belge Connecting-Expertise qui représente à elle seule 1 milliard d’euros de gestion de dépenses ;
  • 300 projets réalisés en 2021 toutes tailles confondue

Priorités de Pixid pour 2022

• Poursuivre le développement européen ;

• Renforcer les partenariats technologiques pour apporter des services complémentaires à nos utilisateurs ;

• Développer l’approche Total Talent Acquisition (TTA) « pour fluidifier le rapprochement entre l’offre et la demande en vue d’une gestion globale du recrutement des talents de l’entreprise ».

Une accélération de l’activité après un effet de rattrapage

Avec une présence dans 22 pays, Pixid veut consolider sa position en 2022, tout en exprimant sa volonté de pénétrer le marché américain en 2023.

Pixid dispose de  :

  • 200 entreprises clientes grands comptes et de 75 000 utilisateurs actifs,
  • 9000 agences d’intérim partenaires en France,
  • 4 millions de travailleurs en intérim dans sa base de données. « En sachant qu’une partie de ces travailleurs venue de la plateforme n’ont pas tous des missions en permanence. Seulement 25 à 30 % d’entre eux sont actifs », indique Étienne Colella.

En termes de financement, le président de Pixid déclare : « Nos activités sont rentables depuis 2012. Nous finançons nos investissements avec l’appui de notre fonds partenaire Keensight présent dans notre capital depuis fin 2015 et nous faisons appel à de la dette bancaire. Le cash permet d’investir sur notre plateforme en permanence. »

R&D : travail sur le « vivier intérimaires »

L’effort d’investissement R&D a été porté à 2,9 M€ en 2021. Il porte notamment sur un module de « vivier intérimaires ». 

« L’objectif est de favoriser la rencontre de l’offre et de la demande de recrutement et d’améliorer la planification. Un recruteur, qui connaît les besoins de ses entreprises clientes, pourra pré-remplir un vivier où figure un certain nombre de candidats potentiels susceptibles de répondre à un besoin. La phase de recrutement peut se préparer à l’avance pour les jobs saisonniers par exemple. Il est possible de contacter bien en amont le candidat pour savoir s’il sera disponible sur une période déterminée », indique Étienne Colella.

Signature de trois alliances

Courant 2021, PIXID a conclu 3 partenariats :
• avec Bullhorn (un ATS d’origine américaine qui dispose d’un réseau de clients au Royaume-Uni et en Europe),
• avec l’éditeur ADP (solution de paie),
• avec la start-up Andjaro pour lutter contre le risque d’absentéisme et favoriser le recrutement de dernière minute.

(Adaptation d’un article de News Tank RH publié le 23 mai 2022. Pour accéder à l’offre de découverte)

Pour en savoir plus:

Transférer cet article à un(e) ami(e)