Recrutement
&
talents

Technologies et intérim : PIXID s’étend en Belgique avec le rachat de Connecting-Expertise

Par Philippe Guerrier | le | Intérim

En jouant sur son positionnement double VMS et ATS, PIXID poursuit son développement européen avec l’acquisition de Connecting-Expertise en Belgique. Le point avec son président fondateur Etienne Colella.

Etienne Colella a trouvé un nouveau point d’ancrage pour PIXID en Belgique - © D.R.
Etienne Colella a trouvé un nouveau point d’ancrage pour PIXID en Belgique - © D.R.

Pionnier dans la digitalisation des services apportés aux agences d’intérim par le cloud, PIXID poursuit sa croissance européenne qui passe désormais par la Belgique avec le rachat de Connecting-Expertise, jusqu’ici propriété de USG People Belgium (lui-même intégré dans le groupe japonais Recruit, spécialiste « HR Tech » qui dispose du moteur d’emplois Indeed dans son portefeuille). 

Avec cette extension, PIXID reste dans son domaine de prédilection depuis le le démarrage de ses activités en France en 2005. Connecting-Expertise un fournisseur de solutions de gestion des effectifs destinées aux entreprises et aux agences de recrutement pour optimiser leurs modèles (productivité, efficacité et conformité) que l’on intègre dans la catégorie Vendor Management System (VMS).

Son équipe est constituée d’une vingtaine de personnes et les cofondateurs Peter De Buck et Patrick Verrept intègrent aussi les rangs de PIXID. 

Une nouvelle opération dans le sens d’une couverture globale : VMS+ATS=TTA

L’acquisition de Connecting-Expertise constitue la troisième opération marquante de PIXID en Europe après les rachats de :

  • Carerix, éditeur néerlandais de solutions de recrutement de type CRM en 2018 ;
  • The Internet Corporation au Royaume-Uni en 2017.

La société belge a mis en place des processus d’automatisation d’étapes marquantes entre le recrutement (embauche, contrat de travail…) et le suivi de la facturation. Elle gère sur sa plateforme près d’un milliard d’euros de dépenses et revendique plus de 12 000 utilisateurs et 4500 entreprises utilisatrices.

« Nous avons pris neuf mois pour monter l’opération d’acquisition. Il a été bouclé la semaine dernière. Dans l’accord, il est prévu de développer des technologies pour le compte des clients d’USG People. Nous étions absent sur le marché belge sous l’angle VMS. En revanche, nous étions présents sous l’angle ATS depuis le rachat du néerlandais Carerix qui réalise 15 à 20 % de son business avec son extension en Belgique. Du coup, PIXID va devenir le premier acteur VMS et ATS dans le Benelux », évoque Etienne Colella, Président fondateur de PIXID.

Ce rapprochement est un nouveau jalon dans la stratégie de couverture globale du marché adoptée par PIXID : combiner les approches VMS et ATS (Applicant Tracking System, solution de gestion numérique des candidats en vue d’un recrutement) pour consolider le tout sous un angle de Total Talent Acquisition (TTA).

En quinze ans, PIXID déclare « gérer près d’un emploi temporaire sur trois en France », tout en disposant d’une présence dans 20 pays entre l’Europe et l’Amérique du Nord. Les prochaines étapes du développement européen de PIXID devraient concerner l’Allemagne ou des pays plus latins comme l’Italie ou l’Espagne. 

Le groupe d’Etienne Colella revendique une base globale de 18 000 entreprises et agences d’intérim clientes et un vivier de plus de 3 millions de travailleurs inscrits dans sa base de données. Il déclare gérer 4 millions de contrats d’intérim. « La France représente 60 % de nos activités avec une gestion de dépenses [spend management] située entre 7 et 8 milliards d’euros », évoque le président.

Technologies à suivre : après le sourcing, place au matching

Depuis 2015, PIXID s’appuie sur le fonds Keensight Capital pour accompagner ses prochaines phases de développement après avoir initialement réussi un tour de force qui a tenu dix ans : fédérer les principaux groupes d’intérim (Manpower, Adecco, Vediorbis devenu Randstad) dans son capital. 

Après avoir concentré ses développements technologiques sur la dématérialisation des documents dans l’intérim, PIXID s’ouvre progressivement à d’autres horizons.

« Nous avons élargi les canaux de sourcing via des plateformes de job boards ou des sites d’emploi. Nos clients ne sont plus obligés de rester dans leurs réseaux traditionnels d’intérim. C’est une évolution relativement nouvelle pour nous : cela s’est passé entre 2019 et 2020 », précise Etienne Colella.

« Le déploiement à grande échelle du volet parcing/matching fait plutôt partie de la roadmap 2021, sachant que nous disposons déjà de moteurs dédiés dans les solutions ATS de Carerix. »

Parallèlement, pour élargir son spectre de services mis à disposition de ses clients, des accord avec Visiotalent (solution de recrutement vidéo de CleverConnect) et Broadbean (multi-diffusion d’annonces d’emploi) ont été conclus. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)