Recrutement
&
talents

Intérim : Adecco lance un « CDI apprenant » pour soutenir 17 métiers en tension

Le | Intérim

Avec ce nouveau dispositif basé sur le CDI intérimaire, Adecco veut attirer 15 000 personnes d’ici fin 2021. Alexandre Viros, le nouveau président d’Adecco en France, prend ses marques.

Alexandre Viros, Président France The Adecco Group : une innovation RH dès sa prise de fonction - © D.R.
Alexandre Viros, Président France The Adecco Group : une innovation RH dès sa prise de fonction - © D.R.

Les acteurs du marché de l’intérim cherche à diversifier leurs offres dans un contexte économique et social inédit. Ainsi, Adecco France vient de lancer un dispositif innovant qui s’appuie sur le socle juridique et sécurisé du CDI intérimaire et qui cible 17 métiers en tension : « le CDI apprenant ».

Objectif : se former à un métier pour lequel il existe des besoins de recrutement tout en bénéficiant d’une sécurité d’emploi.

Avec cette solution, le groupe de travail intérimaire s’engage à intégrer 15 000 personnes dans ce programme d’ici fin 2021, dont 3000 d’ici fin 2020.

Détection précoce en vue d’un « parcours de formation dynamique »

Primeur à la flexibilité. Dès le démarrage du contrat, une équipe d’experts sera chargé de repérer les motivations et le potentiel (soft skills, qualifications) des candidats pour les accompagner vers 17 métiers en tension « grâce à un parcours de formation dynamique ».

La mise en œuvre de formations complémentaires organisées par les experts du groupe Adecco pourra, selon les candidats, se faire via :

  • Une validation des acquis de l’expérience (VAE) ;
  • L’apprentissage ;
  • Un contrat de professionnalisation.

« Concevoir des dispositifs pour l’employabilité et l’emploi »

« Dans un contexte économique et social sans précédent et à l’heure où 400 000 offres d’emploi sur 17 métiers ont été recensées entre mars et fin septembre 2020, renforcer la formation et accompagner la transformation des compétences de manière sécurisée n’ont jamais été aussi primordiales », déclare Alexandre Viros, qui a pris la fonction de Président France du groupe Adecco à la rentrée.

« En tant qu’acteur majeur de l’emploi, il est de notre responsabilité d'être un partenaire de la reprise et de concevoir des dispositifs pour développer l’employabilité et l’emploi. »

« Le CDI apprenant crée des passerelles entre les secteurs les plus touchés par la crise et les entreprises qui recrutent. Il est à la fois une réponse aux entreprises en besoin de flexibilité et une solution pour les candidats qui souhaitent sécuriser leurs parcours professionnels. » 

En juin dernier, le groupe familial PROMAN, qui exploite une réseau d’agences intérimaires (660 dont 397 en France), avait lancé une autre formule innovante - FLEXEO, « un CDI à but d’employabilité » - censée permettre aux collaborateurs de sécuriser leurs parcours professionnels au sein des entreprises.

« CDI apprenant » : les 17 métiers en tension visés par Adecco

• Aide-soignant
• Conducteur de ligne de fabrication
• Conducteur d’engin de chantier
• Conducteur poids-lourds, semi poids lourds/Transports en commun
• Conseiller / Chargé de clientèle banque-assurance
• Électricien BTP
• Électromécanicien
• Maçon coffreur
• Maçon voirie et réseaux divers
• Mécanicien Poids lourds/Véhicule industriel/Véhicule utilitaire/Véhicule léger
• Monteur câbleur électricité
• Plombier chauffagiste
• Technicien de maintenance
• Technicien énergétique/thermique
• Technicien fibre optique
• Technicien support IT
• Tuyauteur/soudeur

Transférer cet article à un(e) ami(e)