Recrutement
&
talents

Recrutement, marché du travail : quelles tendances en 2021 ? Le replay du webinaire NTRH - Indeed

Par Philippe Guerrier | le | Site emploi généraliste

Comment se concrétise la reprise sur le marché du travail sur fond de sortie de crise ? Éric Gras et Alexandre Judes, deux experts d’Indeed France, font le point sur le relance sous les prismes du recrutement et de la gestion RH.

Avec la crise Covid-19, le marché du travail a changé de visage, en lien avec les bouleversements sociaux et économiques. Certains secteurs font l’objet d’une concurrence croissante de la part des candidats tandis que de nombreux autres emplois restent difficiles à pourvoir.

Un webinaire a été organisé le 18 mai avec Indeed, News Tank RH et RH Matin. Il est désormais disponible en session de rattrapage.

L'échange a permis de faire le point sur les tendances fort des analyses de marché dont disposent le service de recherche d’emploi. Avec la crise Covid-19, le marché du travail a changé de visage, en lien avec les bouleversements sociaux et économiques.

Deux experts d’Indeed étaient mobilisés à l’occasion de la publication d’un rapport économique sur la transformation du marché du travail :

  • Éric Gras, analyste qui décrypte le marché du travail ;
  • Alexandre Judes, économiste en charge de la France au sein du « Hiring Lab ».

Recrutement : ce qu’il faut retenir de cette sortie de crise

Ce webinaire a permis de souligner plusieurs tendances :

  • Les recrutements reprennent en France en termes de volumes d’offres. « Ils sont revenus à leur niveau d’avant-crise mais nous aurons plus de mal que d’autres pays », évoque Alexandre Judes.
  • La reprise en France est moins dynamique qu’ailleurs. L’Australie et les Etats-Unis s’en sortent mieux en termes de croissance de volume par rapport aux pays européens.
  • La reprise des recrutement patine encore en France au regard de l'évolution du volume d’offres sur Indeed.
  • La répartition des offres et des métiers ne sont plus les mêmes.
  • Les situations sont variables en fonction des secteurs (professions « essentielles » ou non, métiers du bâtiment et de l’habitat, ceux du tourisme et de la restauration…).
    L’Ile-de-France reste impactée par la crise (-20 %). « Les grandes villes et les capitales sont très impactées par la crise. On le constate sur tous les pays que l’on analyse », observe Alexandre Judes.
  • Les divergences sur le marché du travail risquent de s’amplifier.
  • Le comportement des candidats s’est adapté à la crise.

La gestion RH au-delà du recrutement et du CV

Lors de ces interventions pendant le webinaire, Eric Gras a évoqué plusieurs points d’enseignement de cette crise : 

  • « Il faut s’adapter et écouter les marchés » ;
  • « Les populations qui étaient déjà fragiles avant la crise l’ont été encore plus pendant cette période, notamment les jeunes de moins de 25 ans et les seniors. »
  • « Toutes les fonctions RH ont été impactées. Ce n’est pas que le recrutement, c’est aussi l’onboarding, l’accompagnement et la formation à gérer entre présentiel et distanciel. » ;« Il faut surtout baisser son degré d’exigence par rapport aux compétences et aller beaucoup plus sur les aptitudes pour laisser de la chance aux candidats qui ont des envies et des motivations. Même si certaines compétences essentielles ne sont pas négociables. »
  • « Il ne faut pas se focaliser sur le CV dans un process de recrutement plus inclusif. » 

Découvrez la session vidéo intégrale du webinaire sur la chaîne YouTube de RH Matin.

*Animation du webinaire, Fabien Claire, Directeur News Tank RH

Transférer cet article à un(e) ami(e)