Qvt

Baromètre RH Editions Tissot - PayFit : les DRH sous pression avec la crise Covid-19

Par Philippe Guerrier | le | Motivation & engagement

La quatrième édition du Baromètre RH Editions Tissot - PayFit montre des signes d’épuisement de la part des DRH, qui restent néanmoins sur le pont pour gérer la période complexe de crise sanitaire.

Une nouveauté 2021 pour le Baromètre RH par Editions Tissot et Payfit : la gestion des salaires - © D.R.
Une nouveauté 2021 pour le Baromètre RH par Editions Tissot et Payfit : la gestion des salaires - © D.R.

Les responsables RH souffrent des effets de la crise Covid-19, en raison des sollicitations intenses pour flexibiliser l’organisation du travail. Tout en prenant en compte un environnement juridique de plus en plus complexe au regard du cadre de loi mouvant.

La quatrième édition du Baromètre « Les RH au quotidien » proposé par Editions Tissot et PayFit montre un état d’esprit nuancé dans l’exercice de leur mission au quotidien. Mais la perception évolue avec l’échelonnement dans le temps de la crise Covid-19.

Des signes d’épuisement en étant sur le pont en permanence

Baromètre Tissot Payfit 2021 : état d’esprit quotidien des DRH - © D.R.
Baromètre Tissot Payfit 2021 : état d’esprit quotidien des DRH - © D.R.

  • 75 % des RH déclarent être davantage sollicités par les salariés (le niveau était de 78 % dans le Baromètre 2020 en avril 2020) ;
  • 79 % d’entre eux admettent que leurs directions leur demandent plus d’efforts pour mettre en place les meilleures solutions face à cette crise et rassurer les salariés (contre 88 % en avril 2020).

Certes, des signes négatifs aggravants sont perçus :

  • 34 % d’entre eux se déclarent « beaucoup épuisés ». C’est le plus niveau observé depuis la création du baromètre ;
  • 22 % se trouvent « beaucoup isolés » (même niveau qu’en 2018)

Néanmoins, d’autres indicateurs montrent une certaine résilience.

  • 50 % demeurent « beaucoup épanouis » dans leur activité ;
  • 64 % restent très « motivés » ;
  • 68 % se sentent très « utiles ».

Compte tenu des mesures gouvernementales visant à soutenir l’activité économique, la tâche se complique au regard des changements légaux intervenant dans la sphère RH. Ainsi, Sur une échelle de 0 à 10 de la complexité, 65 % des DRH attribuent une note dans la tranche 7-10.

Autre signe particulier de ce baromètre : Pour la première fois depuis 2018, 61 % des RH interrogés affirment que les orientations d’organisation de travail prises par l’employeur tendent vers avec les attentes des salariés (61 %, +10 points par rapport à 2020).

Gestion de la paie : un temps variable accordé par DRH

Les tâches administratives restent une activité chronophage. Ainsi, sur une journée classique de travail de 8 heures :

  • 22 % des DRH y passent 5 heures par jour ;
  • 18 % y passent 6 heures ;
  • 7 % y passent 7 heures ;
  • 3 % consacrent leurs journées aux missions administratives.

La gestion de la paie demande également du temps. Mais c’est variable. Avec ce nouvel indicateur du Baromètre,

  • 57 % des DRH déclarent passer « entre 1 et 5 jours » par mois pour gérer les feuilles de paie ;
  • 15 % déclarent boucler ce sujet entre 2 et 3 jours.

Il est évident que les responsables RH d’entreprises à effectif important seront davantage sollicités sur ce volet en raison de volumes de données plus conséquents à traiter et des cas particuliers de collaborateurs à gérer (temps partiel, arrêt maladie…).

En termes de perception d’image, 84 % des RH estiment que leurs dirigeant ont une bonne image d’eux. L’écart est de 9 points par rapport à l’autre angle DRH/salariés.

La paie est au cœur des usages numériques

La crise Covid-19 a accéléré la digitalisation de la fonction RH et le Baromètre Tissot-Payfit semble le démontrer.

83 % des personnes interrogées déclarent utiliser des outils digitaux dans leur fonction RH, soit 7 points de plus qu’en 2020. 

  • 86 % des DRH estiment que le recours à des logiciels RH est essentiel pour gérer la paie.
  • 80 % des RH sont équipés d’un logiciel dans ce sens (+ 10 points par rapport à 2020) ;
  • 22 % à déclarer l’exploitation d’un SIRH complet.
  • 21 % à considérer l’usage d’une plateforme digitale de recrutement.

A la question des freins potentiels à l’usage des outils numérique, les DRH mettent en avant :

  • à 57 % la question des tarifs ;
  • à 46 % la question de la sécurité des données ;
  • à 38 % la réticence au changement.

Baromètre Tissot Payfit 2021 : apport des outils digitaux - © D.R.
Baromètre Tissot Payfit 2021 : apport des outils digitaux - © D.R.

Méthodologie de l’enquête

• questionnaire mis en place grâce au logiciel Alchemer ;
• diffusion de l’enquête entre le 25 janvier au 22 février 2021 auprès de leurs clients et prospects.
• 825 personnes ont complété au questionnaire.
• Le comparatif est établi avec les enquêtes similaires précédentes : avril 2018 (363 répondants), février 2019 (271 répondants),  février 2020 (810 répondants), avril 2020 (160 répondants) ;
• enquête complémentaire dans le cadre de la gestion de la crise Covid-19

Transférer cet article à un(e) ami(e)