Qvt

Election syndicale TPE 2021 : la CGT s’impose sur fond de faible participation

Par Philippe Guerrier | le | Motivation & engagement

Le dépouillement officiel souligne une mobilisation limitée pour voter à l’élection syndicale TPE. La CGT remporte le scrutin devant la CFDT et l’Unsa.

Election syndicale TPE 2021 - © D.R.
Election syndicale TPE 2021 - © D.R.

Difficile de parler de représentativité dans ces conditions. La participation à l’élection syndicale TPE 2021 est la plus faible depuis la création de ce scrutin en 2012 : 5,44 %.

En fin de semaine dernière, le ministère du Travail de l’Emploi et de l’Insertion a proclamé les résultats à travers la Commission nationale des opérations de vote.

  • 265 762 salariés des TPE et employés à domicile ont pris part à ce scrutin.
  • 257 108 suffrages ont été exprimés.

L’élection syndicale TPE, qui s’est déroulé du 22 mars au 6 avril, concernait un bassin de 4,8 millions de salariés des très petites entreprises (TPE, moins de 11 salariés) et employés à domicile. 25 organisations syndicales s’étaient portées candidates.

Selon le dépouillement officiel, la CGT tire son épingle du jeu avec 26,31 % des suffrages exprimés (67.634 votes). Elle devance :

  • la CFDT : 16,46 % (42 309 votes) ;
  • l’Unsa : 15,89 % (40 845 votes) ;
  • la CGT-FO : 13,84 % (35 583 votes) ;
  • CFTC : 5,90 % (15 160 votes)

Ces résultats s’ajoutent aux suffrages recueillis par les organisations syndicales lors des élections professionnelles (CSE) organisées dans les entreprises d’au moins 11 salariés et lors des élections aux chambres départementales d’agriculture.

Les éléments consolidés de l’audience des organisations syndicales seront présentés le 26 mai aux partenaires sociaux réunis au sein du Haut conseil du dialogue social.

Les résultats complets et par région sont disponibles sur le site election-tpe.travail.gouv.fr et le site du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

De façon récurrente, l'élection syndicale dans les TPE mobilise guère les salariés concernés. Le taux de participation se situait à 7,35 % au précédent scrutin de 2017 et à 10,38 % pour la première élection TPE en 2012.

« On ne peut pas se satisfaire d’un tel taux de participation » (CGT)

Plusieurs organisations syndicales ont réagi à l’annonce des résultats :

  • « Nous sommes satisfaits que la CGT reste la première organisation syndicale et qu’elle progresse de plus de 1 %, avec une progression y compris chez les cadres. Pour autant, on ne peut pas se satisfaire d’un tel taux de participation », déclare Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, sur France Info le 16 avril. « Le gouvernement doit réfléchir parce qu’on les a souvent alertés, sur la mauvaise organisation, le report [du scrutin], les problèmes de transmission des éléments de vote. Il faut revoir le mode de scrutin parce que les salariés des TPE comme les autres ont le droit d'être représentés. »
  • « Avec 16,46 % des voix, la CFDT augmente légèrement son score précédent de 0,97 point », indique la CFDT qui obtient la deuxième place lors de cette élection. « Nous prenons ce résultat comme un encouragement à poursuivre dans la voie du syndicalisme que nous portons : un syndicalisme à l'écoute des travailleurs et proche de leurs préoccupations. » Le résultat global de ces élections doit cependant « interroger collectivement » les syndicats. « Déjà peu élevée en 2017, la participation aux élections s’est encore dégradée cette année. »
  • « L’Unsa est la seule organisation à progresser en voix malgré une baisse sensible de la participation (+3,40). En deux scrutins, elle a réussi à multiplier quasiment par 3 son score. Notre résultat de 15,89 % est la traduction de notre priorité aux salariés les plus fragiles, ce dont témoignent les milliers d’adhésions de salariés des TPE reçues ces dernières semaines », déclare Laurent Escure, secrétaire général de l’Unsa, qui arrive en troisième position.

(article coproduit avec News Tank RH)

Transférer cet article à un(e) ami(e)