Qvt

Yannis Niebelschuetz, CoachHub : « La France est un marché essentiel »

Par Philippe Guerrier | le | Motivation & engagement

La plateforme de digital coaching CoachHub lève 80 millions de dollars pour poursuivre sa croissance internationale, qui passe par le marché français. Entretien avec le DG et cofondateur allemand.

Yannis Niebelschuetz, DG et cofondateur de CoachHub qui lève 80 millions de dollars - © D.R.
Yannis Niebelschuetz, DG et cofondateur de CoachHub qui lève 80 millions de dollars - © D.R.

Cette start-up d’origine allemande, qui a émergé en 2018, est en train d’effectuer une percée dans le digital coaching. Y compris en prenant ses marques en France depuis plus d’un an.

CoachHub lève 80 millions de dollars auprès d’un pool de fonds d’investissement : 

  • Draper Esprit (Angleterre),
  • RTP Global (USA),
  • HV Capital (Allemagne),
  • Signals Venture Capital (Allemagne),
  • Partech (France),
  • Speedinvest (Autriche).

Depuis sa création en 2018 par les frères Yannis et Matti Niebelschütz, CoachHub a levé 130 millions de dollars.

Fort d’un effectif de 300 personnes, CoachHub collabore avec 2500 coaches d’entreprise et bien-être certifiés dans 70 pays avec des séances de coaching disponibles dans plus de 60 langues.

Yannis Niebelschuetz, directeur général et cofondateur de CoachHub, donne des précisions sur le développement qui passe par la France perçue comme un « marché absolument essentiel ».

Quelles sont les priorités de développements avec cette nouvelle levée de fonds ?

Nous comptons nous renforcer dans tous les domaines. Notre accélération internationale est une priorité dans la mesure où elle nous est demandée par nos clients qui souhaitent un prestataire unique pour leur programme de développement et de transformation au niveau global.

Nous continuerons à renforcer nos équipes produit et service pour accroître nos prestations sur notre plateforme et garantir une satisfaction client toujours plus importante.

Il est essentiel pour nous de renforcer le lien entre les coaches et les personnes coachées par une plateforme engageante, simple d’utilisation, et bien entendu dans le respect de la confidentialité des données puisque nous sommes certifiés ISO 27 0001 [ndlr : norme internationale de sécurité des systèmes d’information]

Où sont localisés vos marchés phares associés au digital coaching?

Le marché est en plein développement au niveau global.

  • Nous sommes évidemment très présents en Allemagne, notre pays d’origine, mais aussi au Royaume-Uni où nous avons une forte croissance, et en France qui est un marché clé pour nous.
  • Nous avons aussi des équipes commerciales en Europe du Nord et Europe du Sud qui connaissent un succès rapide.
  • Nous développons notre présence en Amérique du Nord depuis le début de l’année puisque le coaching y est plus généralement établi. Nous y avons déjà plusieurs dizaines de collaborateurs et des résultats très prometteurs.
  • Enfin, nous augmentons notre présence en Asie-Pacifique à partir de Singapour et de l’Australie.

Comment percevez-vous le marché français dans le déploiement de vos activités dans le monde ?

La France est un marché absolument essentiel pour nous.

Nous y avons déjà des clients importants comme Payfit, Société Générale, Lennox ou Ecovadis, nous y développons nos équipes et nous avons aussi plusieurs Français occupant des fonctions globales au sein de CoachHub.

Nous sommes en pleine phase d’investissement et comptons fortement accroître notre présence.

Les grandes entreprises françaises sont très internationales et apprécient notre offre de services dans le cadre de leur stratégie de développement des talents et leurs projets de transformation.

Dans quelle mesure le digital coaching est parvenu à se développer sur fond de crise Covid-19 ?

Les entreprises estiment être dans une situation d’incertitude permanente.

La crise sanitaire a bien évidemment été un accélérateur de la digitalisation du coaching, mais il y avait déjà une tendance de fond qui a permis à ce marché d'émerger ces dernières années.

2020 a surtout été un révélateur de l’importance d'élargir ce type de prestations à un plus grand nombre de salariés Par exemple, ils pouvaient être confrontés à des difficultés dans la gestion du travail à distance, dans le lien avec leurs équipes, dans le suivi de leur bien-être sur fond d’un contexte qui est encore difficile à vivre pour beaucoup. Sans parler de ceux qui ont pu être touchés plus intimement par la maladie ou le décès d’un proche, ce dont les entreprises n’ont pas forcément conscience.

Il y a aussi la question du suivi qui se pose désormais. Les entreprises se rendent compte qu’elles sont dans une situation d’incertitude permanente qui avait commencé bien avant la crise Covid-19 (on peut remonter à la crise financière de 2008, voire aux attentats du 11/09/2001 sur le sol américain).

Il est donc important de s’assurer que les collaborateurs soient partie prenante des changements et des transformations que l’entreprise est amenée à mettre en place. Cet accompagnement doit se faire de façon individuelle sur plusieurs semaines ou mois, ce qui est justement la raison d'être du coaching.

Transférer cet article à un(e) ami(e)