Sirh

Focus Cegid - Talentsoft : l’esquisse de la nouvelle stratégie dans les solutions RH

Par Philippe Guerrier | le | Core rh

Pascal Houillon, CEO de Cegid, et Jean-Stéphane Arcis, CEO de Talentsoft, ont esquissé les enjeux du groupe issu de l’alliance scellée en juillet 2021. A côté, la consolidation continue avec le rachat par Cegid de VisualTime by Robotics (expert GTA).

Pascal Houillon, CEO de Cegid, et Jean-Stéphane Arcis, CEO de Talentsoft : quelle stratégie commune ? - © D.R.
Pascal Houillon, CEO de Cegid, et Jean-Stéphane Arcis, CEO de Talentsoft : quelle stratégie commune ? - © D.R.

[Corrections 06/12/2021 à 15h30] « Nous allons consolider le marché. Nous pensons qu’il existe une vraie place à prendre en France et en Europe pour renforcer notre position. Nous sommes également très intéressés pour faire d’autres acquisitions en Europe pour accélérer la pénétration du marché des solutions de gestion et faire que nos offres deviennent des références pour la fonction RH. »

Cette déclaration de Pascal Houillon, CEO de Cegid Group, extraite de son intervention lors de la session inaugurale de la convention clients organisée à Paris le 18 novembre, résonne à double titre : 

  • en juillet 2021, trois mois après l’annonce, Cegid a bouclé le rachat de Talentsoft (fournisseur de solutions de gestion des talents ou HCM en anglais) avec une intégration opérationnelle des produits et des équipes qui a commencé,
  • en décembre 2021, Cegid acquiert VisualTime by Robotics, société espagnole spécialisée dans les solutions cloud de gestion des temps (GTA).

L’année 2021 a été chargée pour Cegid qui a changé de configuration en termes :

  • de taille,
  • de consolidation voire d’élargissement du portefeuille de solutions, 
  • d’actionnariat (avec le fonds Silver Lake en actionnaire majoritaire et KKR qui a pris une prise de participation minoritaire en juillet). La valorisation était montée à 5,5 milliards d’euros.  

« Nous voulons renforcer notre leadership européen des solutions de gestion dans le cloud en créant une complémentarité supplémentaire avec nos offres paie et talent existantes au service des DRH », a évoqué Pascal Houillon, CEO de Cegid, lors de cette convention.

Il est intervenu au côté de Jean-Stéphane Arcis, CEO de Talentsoft, à la session inaugurale. Le dirigeant parle « d’une complémentarité de produits à tous les étages » entre Cegid et Talentsoft : «  Le spécialiste des solutions de gestion de talent rejoint celui de la paie et tout cela est développé en mode SaaS. »

Cegid - Talentsoft : quelques repères dans la transformation

chiffre d’affaires du nouvel ensemble d'édition logicielle (finance, RH, l’expertise comptable et retail) : 634 millions d’euros escomptés en 2021 (dont 65 % générés dans le cloud), contre 498 millions d’euros en 2020 (uniquement partie Cegid avant le rapprochement avec Talentsoft),
• 40 % du CA global de Cegid réalisé avec les solutions RH,
• une base de 350 000 clients (toutes activités confondues) correspondant à 4,5 millions d’utilisateurs dans le monde,
• une proportion de 8000 clients de solutions de paie Cegid, essentiellement des sociétés du mid-market et des grandes entreprises,
• chaque mois, 7 millions de salariés reçoivent un bulletin de paie généré par une application Cegid,
• en France,1 Déclaration Sociale Nominative (DSN) sur 4 est générée à travers les solutions Cegid,
• effectif global de Cegid : 3600 collaborateurs, dont 1200 personnes au service des DRH et aux responsables de paie (équipe Talentsoft incluse),
• Talentsoft en solo affiche 2300 entreprises clients en Europe , correspondant à une base de 11 millions d’employés qui exploitent sa plateforme de gestion de talent,
une centaine de clients français en commun entre Cegid et Talentsoft, surtout au profil d’ETI.

L’année 2022 sera dense pour Cegid avec la présentation d’un nouveau plan stratégique dans le courant du premier trimestre 2022.

La GTA s’incruste entre la paie et le talent

Patricia Santoni, Directrice Cegid HCM Ibéria Cegid et David Arderiu, DG de VisualTime by Robotics - © D.R.
Patricia Santoni, Directrice Cegid HCM Ibéria Cegid et David Arderiu, DG de VisualTime by Robotics - © D.R.

 

C’est la plus récente opération de croissance externe de Cegid : VisualTime by Robotics. L’acquisition de cette société espagnole spécialisée dans les solutions GTA s’inscrit dans la stratégie de « renforcer sa position en Europe sur le marché des solutions SaaS de gestion de la paie, des temps et des talents, sur les segments des PME et grands comptes ».

VisualTime by Robotics revendique 1200 clients sur le segment des PME et des grands comptes avec des références comme Adidas, Bosch, Haribo, Carglass, L’Oréal ou Nivea.

La solution GTA est utilisée par plus de 500 000 personnes au quotidien. Cette solution permet de planifier, d’automatiser et d’optimiser les ressources RH, quelle que soit la configuration de déploiement (sur site, à distance ou hybride).

Localisée à la fois à Barcelone, Madrid et Valence, VisualTime by Robotics a été fondée en 1983 par David Arderiu. Son effectif actuel est maîtrisé (75 personnes). En 2020, Robotics a réalisé un chiffre d’affaires de 5,8 millions d’euros, contre 4,9 millions en 2019. 

« Avec VisualTime by Robotics, nous voulons créer une complémentarité supplémentaire avec nos offres paie et talent existantes au service des DRH », a déclaré Pascal Houillon. « Cette acquisition démontre également notre volonté d’investir en Espagne, un marché que nous connaissons bien et qui est stratégique pour Cegid. »

C’est la deuxième acquisition importante en Espagne après celle de Meta4 survenue mi-2019 dans le segment HCM. VisualTime vient compléter le portefeuille de solutions Cegid en Espagne. La solution GTA pourrait être lancée « dans d’autres géographies courant 2022 », précise l’acquéreur.

Solutions RH : le « toit partagé » entre Cegid et Talentsoft

Pascal Houillon (Cegid) et Jean-Stéphane Arcis (Talentsoft) - © D.R.
Pascal Houillon (Cegid) et Jean-Stéphane Arcis (Talentsoft) - © D.R.

Lors de la convention Cegid Connections HR organisée à Paris le 18 novembre, le CEO Pascal Houillon a justifié le rapprochement avec Talentsoft.

« Il y a beaucoup d’intérêt professionnel avec ce rapprochement. D’abord, l’objectif est de créer une solution globale pour la gestion des ressources humaines et d’internationaliser nos solutions. Talentsoft a parié sur le cloud de façon native. Du côté de Cegid, nous nous concentrons dessus depuis 4 ans. Le cloud, qui constitue notre façon de délivrer du service à nos clients, représente aujourd’hui notre plus grosse part de chiffre d’affaires et de croissance chez Cegid. » 

« Ce rapprochement avec Talentsoft va faciliter notre expansion internationale », poursuit-il.

« Nous allons avoir sous le même toit un offreur qui réunit de la paie, de la gestion administrative et de la gestion de talent. Aucun éditeur européen ne le fait en l’état actuel. Disposer sous un même toit l’ensemble du système d’information du DRH. Un interlocuteur unique pour nos clients pour parler des besoins existants et futurs. Nous allons travailler sur l’intégration de nos solutions. » 

« L’activité paie et gestion de talent, tous les activités au services des RH, représente 40 % du chiffre d’affaires Cegid. Nous voulons continuer :

  • à faire de grosses croissances sur cette activité,
  • à ouvrir nos produits avec ceux d’éditeurs spécialisés car nous ne pourrons pas faire tout de notre côté,
  • à investir sur notre réseau d’intégrateurs en Europe qui nous permet de délivrer aux clients du service et des compétences. »

« Talensoft plus fort au sein de Cegid »

Pascal Houillon et Jean-Stéphane Arcis, son homologue côté Talentsoft, se connaissent bien. « Dans une autre vie, j’ai été un des premiers clients de Talentsoft », avoue Pascal Houillon en référence à son passage dans le management de Sage, un autre éditeur de logiciels de gestion d’origine britannique. 

Intervenant à ses côtés lors de la session inaugurale de Cegid Connections HR, Jean-Stéphane Arcis justifie à son tour ce rapprochement industriel : « Nous partageons la taille de l’ambition. Nous constitutions ensemble le numéro 1 des logiciels SaaS en France. Demain, l’ambition est de devenir le numéro un des logiciels de gestion en Europe avec une couverture fonctionnelle et géographique complète. » 

« Talentsoft est plus fort au sein de Cegid et cela permet de pérenniser la solution Talentsoft de gestion des talents et core RH au sein de Cegid », poursuit le CEO cofondateur de Cegid.

« Il y a des projets de synergies géographiques. Au-delà de la France, Talentsoft s’est bien développé en Europe du Nord. Cegid nous apporte une centaine de collaborateurs pour avancer en Europe du Sud. Mais aussi en Amérique du Sud et en Amérique du Nord. »

R&D : l’exploitation de la donnée au cœur de l’innovation

André Brunetière, Directeur Produit et R&D de Cegid, Joël Bentolila, CTO de Talentsoft - © D.R.
André Brunetière, Directeur Produit et R&D de Cegid, Joël Bentolila, CTO de Talentsoft - © D.R.

Dans le cadre d’un plateau toujours en duo, Joël Bentolila, CTO et cofondateur de Talentsoft, s’est exprimé aux côtés d’André Brunetière, Directeur Produit et R&D de Cegid.

« Nous cherchons à fournir une donnée fiable, pertinente et complète aux responsables RH. C’est le socle pour s’associer à la transformation qui concerne les collaborateurs, les équipes et les managers », évoque Joël Bentolila. 

« Avec Talentsoft Hub, nous fournissons une tour de contrôle pour les données et les processus administratifs. Nous nous intéressons aussi au master data management, qui permet de partager des référentiels et de s’assurer d’une certaine cohérence dans les données reçues et transmises. Nous travaillons aussi sur le datalake qui est une forme de regroupement pour mettre toutes les données opérationnelles dans un espace unique en vue de visualisation, d’analyse et d’exploitation. »

De son côté, André Brunetière souligne « l’importance du hub pour assurer le transport fluide des données ».

« C’est la reprise du principe du hub aéroportuaire pour faciliter les correspondances : comment faire voyager les données du système vers l’utilisateur », évoque-t-il

« L’objectif est aussi d’éliminer les tâches répétitives dans les process. Dans les systèmes RH développés auparavant, plus nous rajoutions des fonctionnalités, plus nous consommions du temps à l’utilisateur. Avec la tendance à l’automatisation avec des avancées notamment apportées par l’intelligence artificielle, nous pouvons compresser ce temps et libérer le manager pour des fonctions à plus forte valeur ajoutée et faire plus d’humain. »

HCM : le segment de croissance par excellence

Elodie Champagnat, Directrice Marketing Produit de Talentsoft, et Marc Bruzzo, Directeur de la BU HCM chez Cegid - © D.R.
Elodie Champagnat, Directrice Marketing Produit de Talentsoft, et Marc Bruzzo, Directeur de la BU HCM chez Cegid - © D.R.

Dans la stratégie HR de Cegid, le segment HCM va monter en puissance sur fond d’accélération de la digitalisation RH. 

« Quel impact quand vous voyez tout ce qui se cache derrière cette transformation [RH] : digitale, processus, expérience collaborateur, espace sociétale, enjeux RSE…Les DRH ne sont pas seuls. Vous avez la DSI qui vous aide à installer des outils au service de la transformation et les managers entre les attentes stratégiques de l’organisation et celles des collaborateurs. Ce sont aussi des relais RH auprès de vos équipes », évoque Elodie Champagnat, Directrice Marketing Produit de Talentsoft, dans la session « Stratégie HR et ambition » de la convention. 

Elle est accompagnée de Marc Bruzzo, Directeur de la Business Unit HCM chez Cegid : « Concrètement, à travers l’association des expertises Cegid-Talentsoft, nous avons l’ambition d’apporter aux équipes RH le meilleur des fonctionnalités venant de nos solutions respectives et d’offrir une véritable expérience d’usages end-to-end à vos collaborateurs pour consommer les services RH de manière aisée. Les collaborateurs attendent une sorte de parcours client :

  • accès unique à l’information,
  • une base de connaissance RH sur les process et les règles,
  • un suivi de leur demande,
  • des usages en mode multicanal.
  • Et demain, ils attendent des services innovants comme le fait d’obtenir un acompte sur salaire. Nous proposerons ce service à travers un partenariat commercial. » 

En marge des interventions sur plateau, Jérôme Ricard, Product Marketing Manager pour la gamme des solutions de gestion du capital humain chez Cegid, confirme : « La gestion du talent drive le marché ».

Il précise : « Nous allons assurer une certaine continuité des marques en fonction de leur notoriété. Ainsi, nous avions gardé la marque Meta4 en Espagne et en Amérique du Sud mais elle va disparaître au profit de Cegid en juillet 2022. La marque Talentsoft devient Cegid Talentsoft à la mi-janvier 2022, y compris dans les pays où Cegid n’y est pas. »

En termes de stratégie HCM, les équipes marketing se sont unifiées mais les solutions sont adressées de manière différente en fonction de l’historique du client côté Cegid ou côté Talentsoft. Ainsi, la BU HCM de Cegid qui adresse historiquement les problématiques de gestion de la paie les ETI à partir de 500 salariés (via Cegid HR Ultimate) et celles des grandes entreprises (via PeopleNet). Talentsoft démarre plus bas avec le segment ETI à 250 salariés.

« Nous allons annoncer des solutions imbriquées dès janvier 2022 », évoque Jérôme Ricard, qui a servi de référent pour présenter la nouvelle version de la solution Cegid Dématérialisation RH sur le Salon Solutions RH de septembre 2021. 

Dans ce marché effervescent de la HCM, les plus grands concurrents de Cegid sont clairement identifiés : Workday, ADP ou Sopra HR Software. 

Cegid Data Lab : l’innovation ouverte au sein de Station F

Le futur Cegid Data Lab sera installé au campus parisien d’innovation Station F. Il devient opérationnel à partir de janvier 2022.

D’ores et déjà, une campagne de recrutement est enclenchée pour sélectionner une dizaine de start-ups dans la première promotion du programme orienté gestion et visualisation de la donnée.

L’accompagnement des start-ups pour accélérer sa croissance s’échelonnera sur une période de 9 mois. Toute start-up intégrée pourra bénéficier :

• d’un programme de mentoring ;
• de masterclass inédites dispensées par des experts métier internes : data, design, User Interface & Experience, sales, marketing, pricing, gestion des finances/comptabilité 
• d’un accès à son UX/UI Lab pour tester leurs solutions ;
• de partenariats et expérimentations avec les clients et solutions de Cegid ;
• d’un hébergement gratuit dans le Cegid Data Lab de Station F. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)