Qvt

Application « bien-être et santé mentale » : mindDay s’installe en levant des fonds

Par Philippe Guerrier | le | Bien-être au travail

A peine émergée, la start-up mindDay a attiré l’attention de Xange et d’une poignet de business angels. Elle développe une app pour aider les entreprises à prendre soin de leurs collaborateurs avec l’appui d’experts santé.

Application mindDay : levée de fonds de 2 millions d’euros - © D.R.
Application mindDay : levée de fonds de 2 millions d’euros - © D.R.

Les applications pour évaluer la santé mentale et le bien-être des employés devient une forte tendance dans la HR Tech. Ainsi, la start-up mindDay réalise une levée de fonds de 2 millions d’euros pour avancer dans ce sens. 

Ce tour de table sert d’amorçage pour la start-up lancée en avril 2021 par Boris Pourreau, ex-CEO et fondateur de Sport Heroes du nom d’un fournisseur de services communautaires sur les thèmes « sport & bien-être ».

Le financement de mindDay a été soutenu par : 

  • le fonds Xange via son véhicule d’investissement « Mutuelles Impact » dédiée aux domaines de la santé et du médico-social;
  • des investisseurs individuels dont Guillaume Gibault (Le Slip Français, vente en ligne de sous-vêtements), Hugo Mercier (Dreem, bandeau connecté de sommeil), Gary Anssens (Alltricks, vente d'équipements sportifs vélo-running-outdoor), Jeremy Le Van (Sunrise du nom d’une application de calendrier vendu à Microsoft), Loic Yviquel (So Good, média sur des solutions makers) et Benjamin Hardy (Biloba, application de mise en relation des parents avec les pédiatres).

Le financement va servir à :

  • développer son offre ;
  • recruter de nouveaux collaborateurs.

1 % du chiffre d’affaires redistribué solidairement

Exploitée sur un modèle d’abonnement, l’application est mise à la disposition par les DRH des entreprises clientes pour le compte de ses collaborateurs.

Ils peuvent avoir accès à :

• des contenus ;
• des outils ;
• des exercices ;
• une base de 40 professionnels aux profils de coaches, psychologues et psychothérapeutes.

mindDay affiche sa volonté d’assurer la confidentialité des données transmises sur son application et son intention de redistribuer chaque année 1 % de son chiffre d’affaires aux « publics les plus vulnérables » (étudiants, chômeurs, retraités…).

D’autres applications similaires sont déjà présentes sur le marché comme teale, hébergée à Station F, qui a levé au printemps deux millions d’euros.

Du côté des Etats-Unis, des licornes ont émergé sur cette thématique comme :

  • Lyra Health,
  • Modern Health,
  • Talkspace.

Transférer cet article à un(e) ami(e)