Qvt

Dépistage Covid-19 : les tests antigéniques autorisés en entreprise par le ministère du travail

Le |  Bien-être au travail

Face à la nouvelle vague Covid-19, les entreprises entrent dans la stratégie de dépistage. Les employeurs pourront proposer aux salariés volontaires des tests antigéniques.

Politique de dépistage en entreprise : recours encadré des tests antigéniques (Ministère du travail) - © D.R.
Politique de dépistage en entreprise : recours encadré des tests antigéniques (Ministère du travail) - © D.R.

Dans la lutte contre la propagation de la Covid-19, les entreprises peuvent désormais proposer aux salariés volontaires de réaliser des tests antigéniques, « dans le respect des conditions réglementaires et du secret médical ».

L’objectif est de renforcer leur rôle dans la stratégie nationale de dépistage, indique le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, le 30 octobre 2020, sur fond de stratégie nationale de reconfinement.

« La mise en place de nouveaux tests rapides permet de répondre à la demande des employeurs d’être davantage associés à la stratégie de dépistage pour garantir un niveau maximal de protection à leurs salariés sur leur lieu de travail et ne pas entraver la poursuite de l’activité économique », explique Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

Une nouvelle mesure qui va intéresser les responsables RH en entreprise.

Stricte préservation du secret médical

L’employeur est tenu d’organiser les conditions permettant la bonne exécution de ces tests, qui doivent être réalisés par un personnel compétent :

  • médecins ;
  • infirmiers,
  • pharmacien, etc.

Ces conditions doivent assurer la stricte préservation du secret médical. De ce fait, aucun résultat ne peut être communiqué à l’employeur.

Seuls les tests antigéniques sont autorisés. La réalisation de campagne de tests sérologiques par les entreprises est donc interdite.

Les entreprises sont invitées par le ministère de la santé à consulter la liste et les conditions d’utilisation sur la page Internet « Guider votre choix parmi les 242 tests Covid-19 du marché ».

Tests antigéniques : perçu comme un outil supplémentaire 

Les nouveaux tests antigéniques rapides constituent un outil supplémentaire pour réduire les chaînes de transmission virale, précise le portail Ameli.fr rattaché à l’Assurance Maladie dans une contribution du date du 2 novembre. Pour gagner en agilité dans le dépistage, ils viennent appuyer les tests RT-PCR, qui demeurent la technique de prédilection pour la détection de l’infection.

Cette nouvelle initiative en entreprise doit s’inscrire dans la stratégie nationale de lutte contre la résurgence du virus qui privilégie le télétravail.

 « Toutes les activités qu’il est possible de réaliser à distance doivent être exercées en télétravail. Ce n’est pas un choix. C’est ce qui doit se mettre en place dans toutes les entreprises (…) Quand on inscrit une règle dans ce protocole, cela devient la traduction concrète de l’obligation de l’employeur d’assurer la sécurité et la santé des salariés. C’est vraiment une règle qui s’impose à tous », a souligné Elisabeth Borne lors de la conférence de presse gouvernementale spécial Covid-19 du 29 octobre.

Covid-19 : Deux types de tests pour détecter la présence du virus ou d’anticorps

Transférer cet article à un(e) ami(e)