Qvt

Simundia décroche 10 millions d’euros pour du « coaching court, ciblé et opérationnel »

Par Philippe Guerrier | le | Motivation & engagement

La plateforme de coaching digital compte se concentrer sur le marché français et se démarquer de son principal concurrent CoachHub. Entretien avec la cofondatrice Colombe Mandula.

Grégoire Schiller et Colombe Mandula : une levée de fonds de 10 millions d’euros pour Simundia - © D.R.
Grégoire Schiller et Colombe Mandula : une levée de fonds de 10 millions d’euros pour Simundia - © D.R.

Le coaching digital monte en puissance en France. Dans ce segment, Simundia lève 10 millions d’euros auprès :

  • d’AXA Venture Partners (fonds corporate du groupe d’assurance),
  • d’Educapital (fonds français de la catégorie EdTech),
  • de FJ Labs (fonds d’investissement américain).

Créée en 2017 par Colombe Mandula, Grégoire Schiller et Vincent Simon (qui a quitté la société en avril dernier), cette start-up francilienne a développé une plateforme qui accompagne plus de 10 000 employés issus de 33 pays dans plus d’une centaine d’entreprises. Dans sa base de clients figurent : 

  • son premier grand client Sanofi (avec « des centaines de collaborateurs dans divers pays ») 
  • Hermès,
  • Crédit Mutuel,
  • Bain & Company,
  • AXA.

« Nous voulons démocratiser le coaching en entreprise. Nous avons accompagné des grandes entreprises évoluant dans divers secteurs d’activité : banque, assurance, conseil, beauté, santé…Nous avons l’ambition d’asseoir d’abord notre position sur le marché français puis d’ouvrir des bureaux dans d’autres pays en Europe », évoque Colombe Mandula.

Les priorités de développement portent sur l’amélioration du produit et le recrutement : l’équipe devrait tripler en passant de 40 personnes à 120 d’ici un an avec des besoins en technologies, force de vente et marketing.

Généraliser la pratique du coaching en entreprise, au-delà des couches de management

« Nous avons de gros enjeux technologiques pour renforcer notre offre de valeur de coaching court, ciblé et opérationnel à destination des entreprises que nous pouvons accompagner », indique Colombe Mandula.

A travers sa plateforme digitale, Simundia propose à ses clients d’identifier les besoins de coaching en fonction des profils de collaborateurs (top managers, managers intermédiaires, voire collaborateurs) puis de concevoir des parcours personnalisés par visioconférence et contenus d’apprentissage accessible en e-learning. En l’état actuel, Simundia dispose d’une base de données de 200 coaches.

Côté DRH, il est possible de suivre la progression à travers un tableau de bord d’indicateurs clés.

« Notre objectif est de couvrir un maximum de personnes engagées dans un parcours de coaching en entreprise. Celle-ci paie le coaching activé et consommé par utilisateur », évoque Colombe Mandula.

« Mais au-delà du coaching, ce que l’on apporte à l’entreprise, c’est un assessment pour aider le salarié à bien appréhender ses besoins et l’accès à du coaching d’orientation pour bien cibler la thématique et des contenus et des exercices appropriés. Que les besoins portent par exemple sur la gestion du stress ou des émotions, le format de coaching est de trois fois une heure et s’adapte parfaitement à toutes les thématiques que nous couvrons. Globalement, l’accès à nos services coûte dix fois moins cher qu’une session classique de coaching. »

Pour approfondir ses connaissances, Simundia souhaite aussi ériger un comité scientifique de chercheurs en psychologie et neurosciences.

Difficile de ne pas faire un lien avec l’essor de son concurrent allemand CoachHub qui vient de lever 80 millions de dollars et d’acquérir la start-up française MoovOne, pionnière du coaching digital en France.

« Par rapport à notre concurrent CoachHub, nous sommes positionnés sur des marchés différents », considère Colombe Mandula.

« Notre vision, c’est de proposer du coaching de façon plus démocratisée en entreprise qui est adapté à divers contextes professionnels sur une thématique précise. Nous dépassons les cibles des dirigeants et des top managers avec des sessions de coaching sur une durée plus réduite et des objectifs précis. »

Un premier tour de table en 2019

En 2019, Simundia a effectué une première levée de fonds d’un montant de 2 millions d’euros avec le soutien de :

• Xavier Niel via son fonds d’amorçage Kima Ventures,
• FJ Labs déjà présent,
• des business angels experts du secteur dont Catherine Snyers (Vice-Présidente de la Société Française de Coaching), Steve Fiehl (fondateur de CrossKnowledge), Fabienne et Jean-Marie Rétif (BilletRéduc, SeLoger), et des investisseurs de la communauté professionnelle AngelSquare.

Transférer cet article à un(e) ami(e)