Sirh

Concours Akoya Start You Up 2021 : « L’innovation HR Tech ralentit, les centres d’intérêts changent »

Par Philippe Guerrier | le | Core rh

Jérôme Soulard, Project Leader Akoya Start You Up, décrypte les tendances HR Tech avec la diffusion du Top 12 des start-ups du concours organisé par le cabinet de conseil en stratégie RH.

Jérôme Soulard, Project Leader Akoya Start You Up, présente la finale du concours HR Tech 2021 - © D.R.
Jérôme Soulard, Project Leader Akoya Start You Up, présente la finale du concours HR Tech 2021 - © D.R.

Quelles sont les tendances HR Tech qui se dégagent en 2021 ?

Le cabinet de conseil en stratégie Akoya, qui accompagne les groupes dans la transformation RH des organisations et des métiers, concentre son concours Akoya Start You Up sur le mois de septembre.

En tant que partenaire média, RH Matin propose un entretien avec Jérôme Soulard, Project Leader Akoya Start You Up, sur les tendances détectées dans la sphère des technologies numériques appliquées aux ressources humaines.

Et découvrez le top 3 des 12 start-ups de la HR Tech française finalistes retenues par Akoya pour le concours 2021, rangées dans 4 catégories 

Concours Akoya Start You Up 2021 : les finalistes - © D.R.
Concours Akoya Start You Up 2021 : les finalistes - © D.R.

 [voir les positionnements avec un tableau récapitulatif sous l’interview].

Quelles tendances HR Tech distinguez-vous à travers l'édition 2021 du concours digital d’Akoya Start You Up ?

Nous observons un ralentissement de l’innovation

Nous observons un certain renouvellement dans les start-ups qui nous permet de diffuser une cartographie HR Tech pertinente chaque année.

Néanmoins, entre 2020 et 2021, nous observons un ralentissement de l’innovation. Y compris en France : on a perdu en dynamique d’innovation par rapport à la période 2017-2019.

Même sur le front des montants levés dans la HR Tech au niveau mondial par le biais des fonds d’investissement, le niveau est quasi-équivalent entre 2019 et 2020 : 5 milliards de dollars (source : WorkTech).

Le volume d’investissement a arrêté de croître alors que nous observions auparavant des augmentations annuelles de 40 %. Mais nous pouvons imaginer que la croissance va reprendre par la suite.

C’est intéressant aussi de voir l’évolution des thématiques phares et les investissements consentis. Dans un contexte d’essor du télétravail associé à la crise Covid-19, elles ont évolué vers les outils :

  • de collaboration (820 millions de dollars),
  • de learning (670 millions),
  • de bien-être des collaborateurs en entreprise : moral, engagement… (480 millions).

Nous observons un autre changement en termes de prisme d’innovation : les nouvelles start-up HR Tech se concentrent davantage sur la gestion des effectifs disponibles au sein des organisation plutôt que de s’intéresser aux recrues.

Jusqu’ici, la catégorie des services de recrutement portait le marché mais celle du talent management a pris le relais avec l’apparition de talent marketplaces comme Gloat, TalentGuard ou Faethm en train de monter en puissance au niveau international.

Des services portant sur la gestion des équipes, des feedbacks entre managers et collaborateurs et des développement de carrières ont été boostés dans un contexte de crise. Par exemple Elevo pour le talent management, monmentor sur le mentoring intra-entreprise dans le learning, ou HeyAxel, le chatbot qui facilite l’onboarding, dans la catégorie « Workplace & engagement ».

En France, il est difficile de dire si le taux de mortalité de start-ups est plus importante depuis le début de la crise. Même si nous en voyons quelques-unes disparaître comme Mitch qui s’était distinguée il y a quelques années dans le recrutement par vidéo mais qui a disparu depuis.

Comment se développent les solutions conçues par les start-ups ? Plutôt en mode stand alone ou intégrées à des SIRH ?

Les SIRH ont besoin des start-ups dans une approche best-of-breed

Ma réponse serait plutôt un entre-deux. L’immense majorité des start-ups sont capables de fonctionner en mode stand alone.

En revanche, les gros SIRH comme SAP SuccessFactors, Oracle Talent Management, Workday ou Talentsoft prennent conscience qu’ils centralisent toutes les données RH et les processus standards en entreprise mais, sur certaines fonctions spécifiques, ils ont besoin de l’appui des start-ups dans une approche best-of-breed.

Ils développent d’ailleurs tous des galeries d’applications (marketplaces) avec des outils de start-ups référencés.

Quelle est l’appétence des DRH vis-à-vis de ce vivier d’outils exposés par les start-ups ? Sont-ils vraiment attirés par des technologies comme l’intelligence artificielle ou l’approche prédictive ?

Fort des discussions que nous avons régulièrement avec les cabinets conseils, je dirais qu’il existe une appétence pour l’innovation pour la fonction RH mais l’accueil peut être mitigé sur certaines tendances.

Globalement, les DRH gagnent en maturité. Passée la phase d’euphorie lors de l’émergence d’une nouvelle technologie, les DRH se posent la question : « Pour quoi faire ? ».

La question de l’utilité en entreprise se pose rapidement. Il faut que la technologie serve un processus précis pour qu’elle soit validée.

Nous voyons beaucoup de projets pilotes dans les directions des entreprises, qui émergent grâce à la flexibilité d’intégration dans les SI avec le modèle SaaS privilégié par les start-ups. D’ailleurs, ce sont souvent les directions informatiques qui mènent ces projets pilotes avec des solutions de talent management testées par leurs propres équipes par goût de l’innovation.

Voici le tableau récapitulatif des start-ups finalistes et leurs positionnements :

    Catégorie   Start-ups             sélectionnées                          Positionnement
Talent    acquisition       Side agence d’intérim en ligne
      TalentView solution de HR marketing pour
      HireSweet solution de sourcing simplifié de candidats
Workplace &     engagement     HeyAxel assistant virtuel qui facilite la gestion RH
    5Feedback application qui développe la culture du feedback et les soft skills
    Talk4 plateforme pour interroger,collecter, traiter et analyser les contributions en langage naturel des parties prenantes d’un écosystème
Talent      management      Elevo outil de management de la performance
     Mooveo outil support dédié aux équipes RH & Talent Management pour suivre et valoriser leurs programmes
     Boostrs solutions de cartographie augmentée qui permettent aux DRH et dirigeants d’entreprise d’anticiper l’évolution des métiers et des compétences
Learning and Development      monmentor plateforme d’apprentissage entre pairs en entreprise
     InTeach plateforme d’apprentissage sur mobile fondée sur le microlearning et la gamification
     Fifty plateforme qui accompagne la montée en compétences des collaborateurs

Méthodologie

Akoya Start You Up, c’est une histoire de filtres progressifs en partant de plus de 600 start-ups de la HR Tech dans le radar de veille.

« Du côté d’Akoya, nous sommes désormais plus sélectifs. Nous avons réduit de moitié le nombre de start-ups sélectionnées sur notre cartographie 2021 pour se focaliser sur celles qui se distinguaient vraiment sur le marché », commente Jérôme Soulard.

• 30 start-ups sélectionnées pour composer la cartographie française de la HR Tech 2021 d’Akoya Start You Up ;
• 12 start-ups finalistes de la HR Tech française dans quatre catégories (Talent Acquisition, Workplace & Engagement, Talent Management et Learning & Development) sélectionnées par les consultants d’Akoya après entretiens qualitatifs ;
• Les 4 start-ups en short-list qui resteront dans le concours se présenteront le 30 septembre 2021 sur une plateforme digital devant une communauté de professionnels de l’écosystème RH.

Conditions requises pour la sélection :
• une start-up en activité ;
• au minimum, un client grand compte ;
• avoir moins de 5 ans d’existence ;
• ne pas avoir levé plus de 3 millions d’euros.

Les start-ups éligibles sont ensuite classées selon trois critères principaux :
• l’innovation de leur solution,
• la maturité de leur offre,
• sa pertinence par rapport au marché.

Akoya publie en complément des cartographies sur une sélection de jeunes pousses localisées en France (33) et à l’international (32) qui développent leurs activités en mode HR Tech.

Transférer cet article à un(e) ami(e)