Qvt

Santé mentale des équipes : moka.care lève 15 millions d’euros

Par Philippe Guerrier | le | Bien-être au travail

moka.care devient la start-up qui a levé le plus de fonds en France sur le segment des plateformes de prévention et de protection de la santé mentale des employés.

Application de protection de santé mentale des salariés : moka.care lève 15 millions d’euros - © D.R.
Application de protection de santé mentale des salariés : moka.care lève 15 millions d’euros - © D.R.

Compte tenu de la multiplication des plateformes sur ce thème, on n’a jamais autant pris soin de la santé mentale des employés.

Dernière illustration avec moka.care, qui vient de lever 15 millions d’euros. Le financement a été réalisé auprès :

  • des fonds d’investissement Left Lane Capital (Etats-Unis) et Singular (France),
  • de deux footballeurs champions : Blaise Matuidi via le fonds Origins et Antoine Griezmann en qualité de business angel.

“Nous passons d’un sujet stigmatisé et coûteux pour les entreprises à un élément qui est intégré de manière positive et naturelle au cœur des politiques RH« , déclare Pierre-Etienne Bidon, co-CEO et cofondateur de moka.care.

Cette deuxième levée de fonds servira à :

  • poursuivre le développement des solutions de santé mentale en entreprise dans le sens de la personnalisation du suivi des dossiers,
  • se déployer à l'échelle européenne.

En février 2021, moka.care a réalisé une levée de fonds d’amorçage de 2,5 millions d’euros auprès de Singular et des business angels.

Ce financement important va provoquer des remous dans l'écosystème des start-ups ayant pris position sur le créneau de la protection de la santé mentale des salariés : 

  • Teale qui a levé 2 millions d’euros en février 2021,
  • mindDay qui a levé un montant similaire en juillet 2021,
  • Holivia qui a levé un montant similaire en février 2022.
  • Alan (assurance santé) qui a acquis la start-up Jour pour monter Alan Mind.

100 entreprises clientes après deux années d’activités

Pour le suivi de la santé mentale des équipes, l’application moka.care propose :

  • des services d’orientation vers des practiciens (psychologues, coaches, thérapeutes),
  • des sessions de visioconsultations avec des professionnels,
  • des contenus thématiques dans un espace « Self-care ».

Du côté des DRH, moka.care propose :

  • une interface de visualisation de l’utilisation de la plateforme par les employés, tout en préservant l’anonymat des personnes concernées.
  • l’organisation de sessions collectives,
  • l’établissement de plans d’actions en cas de crise.

La tarification est réalisée sur la base de nombre d’employés concernés par mois. « Nous estimons à vos côtés le pourcentage d’utilisation des sessions individuelles dans votre entreprise selon notre historique et nous fixons ensemble le nombre de sessions de groupes souhaitées », indique l’espace FAQ du site Internet de moka.care.

La start-up dispose d’une base de 100 entreprises clientes couvrant 15 000 employés en France et en Europe.

Parmi les références clients figurent :

  • des sociétés technologiques à forte croissance (comme Qonto ou Dataiku),
  • des PME comme RipCurl ou Volcom,
  • des grandes entreprises comme L’Oréal et Engie.

Bonus vidéo YouTube : le cofondateur Pierre-Etienne Bidon explique comment moka.care accompagne la santé mentale des employés et des entreprises (novembre 2021).

Pour en savoir plus:

Transférer cet article à un(e) ami(e)